PARTAGER
Il y a moins d’un an, le roi Mohammed VI décorait le grand mécène français, Pierre Bergé, qui venait de lui présenter le projet de création d’un musée dédié au grand couturier,Yves Saint Laurent, un musée qui ouvrira ses portes dans un mois à Marrakech, une ville que le défunt affectionnait tant. Certainement ce jour là de décembre 2016,l’on savait déjà que sa fin était proche puisque atteint d’une grave maladie qui va finir par l’emporter ce 8 septembre 2017. Cet homme était un passionné du royaume, un vrai, au point qu’il en avait fait son pays d’adoption où il multipliait les projets culturels comme ce musée YSL qu’il n’aura pas le privilège d’inaugurer et qu’il considérait comme son bébé pensé et conçu avec ce dernier, son compagnon et associé de toujours. Présidant une fondation du nom du couturier, il avait tenu à rendre hommage à la grande source d’inspiration du couturier qui aimait y venir sentir les odeurs et s’envelopper des couleurs et modèles de l’artisanat marocain pour les reproduire sur ses modèles.
Comme Marrakech a été la muse d’Yves Saint Laurent, la ville ocre restera pour son ami le plus proche et confident, leur Venise des amoureux, où il disposait de leur résidence de la villa Majorelle qu’ils auront restauré avec gout pour en faire un des lieux les plus visités de Marrakech.

Commentaires