PARTAGER

C’est une plainte d’un genre particulier qui vient d’être déposée devant la Haute Autorité de l’Audiovisuel et le Conseil National des Droits de l’Homme après la diffusion le 11 juin dernier d’un numéro de l’émission « Mchiti fiha », caméra cachée, qui a voulu faire de l’humour sur un sujet dramatique, à savoir rien que moins qu’un tremblement de terre. Un scénario ahurissant, les producteurs de cette supposée émission ont voulu faire croire à un acteur associatif de la région du Rif très impliqué dans le développement qu’un séisme venait de se produire près d’Al Hoceima et ont même été pour accréditer leur information, de diffuser une fausse annonce à l’écran sous forme de flash spécial, un piège dans lequel est tombé le crédule habitant de la région.

Les téléspectateurs, eux, n’ont pas été bernés tant a ficelle était grosse et ont été écœurés que l’on puisse évoquer un tel drame qui a meurtri toute une région, pour tenter de faire rire à tout prix, avec un procédé d’un total mauvais goût.

Pour montrer la déception et la colère de la population de toute la région du Rif, une association locale du nom d »Anoual » a donc porté plainte contre la deuxième chaine en promettant de porter l’affaire très loin pour éviter de telles bêtises à l’avenir.

Par Jalil Nouri

Commentaires