PARTAGER
La société de développement local (SDL), Casablanca Prestations, a démarré ses activités dans le cadre de la réalisation du Plan de Développement du Grand Casablanca (PDGC- 2015-2020).

La création de la société Casablanca Prestations a été décidée par les élus et autorités de la ville de Casablanca, sur la base d’une démarche inclusive associant des personnalités de la sphère économique et de la société civile casablancaise ayant permis d’identifier les 4 grands axes du Plan de développement stratégique de la métropole à horizon 2020, ont indiqué mardi les responsables de ladite société lors d’une conférence de presse tenue à Casablanca, notant que des chantiers transverses ont été confiés à cette société dont la modernisation de l’administration locale, sa transformation numérique, ainsi que l’accompagnement et le suivi d’activités à caractère économique.

Certes, la mobilisation des ressources financières est l’un des principaux enjeux de Casablanca Prestations qui vise la restructuration de l’administration fiscale locale et partant, l’amélioration des recettes de la Commune. Pour ce faire, un schéma de restructuration de l’administration fiscale locale sera mis en œuvre, pour une meilleure maîtrise de l’assiette et des émissions, ont souligné les responsables de la compagnie.

En outre, ce chantier englobe la refonte du système d’information fiscal, dans une perspective d’intégrer tous les acteurs concernés : Services de la Commune Urbaine de Casablanca, Trésorerie régionale, Direction régionale des Impôts.

La transformation de l’administration locale est une autre mission confiée à Casablanca Prestations. Considérée comme un des enjeux forts de Casa Prestations, cette mission doit permettre à la métropole de hausser sensiblement la qualité de ses prestations, en particulier celles qui induisent un contact avec le citoyen et l’entrepreneur casablancais. Elle s’articule autour de 3 grands projets transverses à savoir le déploiement d’une politique de ressources humaines cohérente et efficiente à l’échelle de la ville et la définition d’une stratégie prospective et coordonnée engageant la métropole dans une démarche d’innovation numérique fondée sur un schéma directeur informatique global.

Le troisième projet consiste en la mise en œuvre d’un Système d’Information Géographique (SIG) global et intégré (incluant les interfaces avec les SI de l’Administration fiscale, de l’Urbanisme, de l’Etat Civil) pour faciliter les démarches aux citoyens et aux entrepreneurs : dématérialisation des démarches au quotidien pour les particuliers et les professionnels, contrôle territorial (OTDP, panneaux d’affichage), portail E-Démarches (autorisations commerciales, CasaUrba, état civil, actualisation des données en ligne), ont-ils précisé.

La gestion d’activités à caractère économique et le suivi de délégataires est la troisième mission dévolue à la SDL. Dans ce registre, Casablanca Prestations prend en charge les activités qui lui sont confiées par les Collectivités avec l’objectif de préserver la continuité du service et d’assurer sa pérennité tout en étant attentifs aux volets économique, social et environnemental.

Toutes les activités sont assurées dans une démarche de respect des engagements, d’amélioration continue des prestations et de mise en conformité réglementaire. Chaque activité est gérée sous forme de Business Unit, pour concilier flexibilité et équilibre financier.

En ce qui concerne les Abattoirs et les Marchés de gros, un effort important est consenti pour mettre à niveau les unités, élaborer une stratégie de développement visant l’amélioration des revenus, contribuer avec les autorités aux questions d’hygiène et de sécurité, mettre en place et faire respecter les procédures d’accès aux sites, gérer les flux sur une plateforme informatique et pérenniser les actions d’amélioration.

Pour faire respecter la réglementation et les normes, Casablanca Prestations a la mission de mettre sur pied une Police Administrative Communale dont les brigades vont assurer le contrôle de la salubrité publique (hygiène sanitaire, problématique des rejets, pollutions et environnement), la surveillance du stationnement (circulation, signalisation et tranquillité publique), et l’encadrement de l’occupation du domaine public. Elaboré selon une démarche stratégique, le plan de développement stratégique, vise à réconcilier la ville avec ses habitants, optimiser la mobilité aussi bien en termes de temps d’attentes et de déplacement que de coût et développer une offre de divertissement différenciée et réelle, tout en prônant et incarnant l’excellence, pour hisser ainsi Casablanca au rang de modèle de réussite et de référence.

Ce plan sexennal constitue l’outil idoine à même d’assurer le développement de cette métropole sur différents plans, à travers la mise en œuvre d’une série de projets ambitieux d’une valeur globale de 33,6 milliards de DH. Il s’articule autour de quatre axes structurants à savoir l’amélioration des conditions de vie des habitants, le renforcement de la mobilité au niveau de la région, la promotion de l’attractivité économique et l’amélioration du climat des affaires.

Commentaires