Plus de 450 morts du fait de la vague de froid qui...

Plus de 450 morts du fait de la vague de froid qui perdure en Europe

168
0
PARTAGER

En Ukraine, un retraité de 62 ans est décédé faute de soins médicaux, l’ambulance qu’il avait appelée étant immobilisée par la neige, a rapporté le site d’informations Korrespondent.net.

Les températures devraient chuter jusqu’à -30°C dans le pays en fin de semaine, selon les services météorologiques. Au moins 136 personnes sont mortes de froid en Ukraine depuis le 27 janvier.

Le nombre des décès par hypothermie en Pologne s’élève désormais à 68, avec six morts de plus en 24 heures, a annoncé la police.

La plupart des morts de froid sont des sans-abri, souvent en état d’ébriété. Mais la vague de froid fait aussi des victimes dans les habitations – 50 morts au total avec deux nouveaux décès par asphyxie depuis lundi – en provoquant des milliers d’incendies et des intoxications au monoxyde de carbone, dus à des poêles défectueux.

En République tchèque, un homme de 44 ans est mort de froid dans une cabane, en banlieue de Prague, portant à 24 le nombre de décès, selon l’agence CTK (la police n’établit pas de statistiques officielles).

En Roumanie, où le bilan s’établissait lundi à 36 morts, les écoles étaient fermées mardi dans 11 départements ainsi qu’à Bucarest en raison du froid et de la neige. Plusieurs trains ont été annulés et la circulation fermée sur une quarantaine de routes nationales.

En Bulgarie (16 morts depuis la fin janvier), outre les huit décès répertoriés dans des inondations lundi, des tempêtes de neige se sont de nouveau abattues mardi sur le pays.

L’ensemble du trafic était bloqué dans le nord-est. Le seul pont pour traverser le Danube et se rendre en Roumanie était fermé.
Au sud, le trafic vers la Turquie est perturbé par des inondations.
En Bosnie, une femme âgée a été retrouvée morte mardi dans la neige dans une bourgade, près de Mostar (sud), portant à 19 le nombre de décès dans les Balkans, dont 10 en Serbie, quatre en Bosnie, trois en Croatie, un au Monténégro et un en Macédoine.
En Serbie, en « situation d’alerte » officielle, la neige qui continue de tomber rend la situation de plus en plus critique. Des dizaines de milliers de personnes sont coincées dans des villages coupés du monde, tout comme en Croatie et en Bosnie.
Belgrade va devoir faire appel à des brise-glace sur le Danube et envisage de faire sauter la glace à l’explosif sur l’Ivar.
Des températures frôlant les -25°C sont attendues cette semaine dans les Balkans.
En Allemagne, le froid a tué un septuagénaire retrouvé mort gelé près de sa voiture en Basse-Saxe (nord). Un homme de 68 ans avait été retrouvé mort la veille dans sa maison qui n’était pas chauffée, et le bilan se monte à au moins 4 morts, selon les médias.
La neige tombait mardi sur l’ensemble de l’Autriche (4 morts), « ce qui ne se produit pas souvent » selon les services météorologiques autrichiens (ZAMG). L’est du pays et la capitale, Vienne, avaient jusqu’ici été épargnés.
La neige a perturbé le trafic routier à l’est et provoqué des retards à l’aéroport de Vienne.
En Hongrie, une femme est morte mardi à cause d’une fuite de monoxyde de carbone à Bordany (sud), portant le bilan de la vague de froid à 13 morts dans le pays, où un froid sibérien devrait faire son retour mercredi et jusqu’à la fin de la semaine.
En France, l’est du pays restait placé sous alerte météo orange de grand froid. Craignant des coupures de courant, les autorités appellent à moins faire fonctionner les chauffages, un nouveau pic historique de consommation étant annoncé pour mardi soir.
Le pays a enregistré un sixième mort, un pensionnaire d’un établissement psychiatrique du centre, « très vraisemblablement » décédé par hypothermie après une chute accidentelle.
De nouvelles chutes de neige étaient attendues mardi en Angleterre, où la température pourrait localement baisser à -10°C la nuit, faisant craindre des difficultés pour les trafics ferroviaire et routier.
Le gouvernement italien a convoqué une réunion d’urgence pour mardi afin de garantir la fourniture de gaz aux zones vulnérables du pays alors que la neige est arrivée jusqu’en Sicile.
L’Italie a vu le bilan s’aggraver à 26 morts, notamment après la découverte du corps gelé d’un camionneur qui avait dormi dans son véhicule. Dans le nord, la température est tombée à -25°C.
Dans le centre montagneux du pays, où une neige très épaisse est tombée, des habitants de la ville de L’Aquila, dévastée par un séisme en 2009, s’alarment du manque de vivres et de la proximité de loups affamés repérés dans les rues désertes du village de Trasacco, selon le Corriere della Sera.
Une Britannique résidant sur l’île grecque de Symi en mer Egée s’est noyée dans un torrent grossi par des pluies diluviennes. Une octogénaire était déjà décédée dimanche lors d’inondations dans le Péloponnèse (ouest) et deux clandestins la semaine dernière en tentant de traverser la frontière depuis la Turquie.
Le républiques baltes de Lituanie et de Lettonie ont enregistré 23 et 10 morts respectivement.
La vague de froid en Europe, si elle est « notable » par sa durée, son arrivée tardive et son extension, n’est cependant pas « exceptionnelle », a souligné mardi l’Organisation météorologique mondiale (OMM), assurant qu' »elle devrait s’atténuer la semaine prochaine ».
Les intempéries qui, sous forme de neige, pluie diluvienne et grêle, se sont étendues de l’autre côté de la Méditerranée, en Afrique du Nord, ont déjà fait 25 morts depuis vendredi en Algérie, dont quinze par « asphyxie » due au gaz et 10 dans des accidents de la route.

 

AFP______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires