PARTAGER

Plus de la moitié des femmes marocaines ont été victimes d’au moins un acte de violence en milieu conjugal dans les 12 derniers mois, vient de révéler le Haut commissariat au plan (HCP) dans une étude.

L’étude réalisée par le HCP sur un échantillon de femmes âgées de 18 à 64 ans montre également qu’elles ont été 13,5% à avoir été victimes de violences dans le cadre familial, soit environ 1,3 million de victimes.

Dans le détail de cette enquête présentée dans le cadre de la journée mondiale de la lutte contre les violences faites aux femmes, on apprend que 56,1% des femmes vivant en milieu urbain ont été victimes de violences conjugales, alors qu’elles sont 53,3% en milieu rural à avoir admis ces violences. Dans le cadre de familial, elles sont 14,3% des femmes en milieu urbain à avoir été victimes de violences dans les douze derniers mois alors qu’elles sont 12,3% en milieu rural.

Si on analyse les types de violences, on s’aperçoit que 38,7% sont psychologiques, 30,3% sont des atteintes aux libertés individuelles, tandis que dans le cadre familial, la violence psychologique est la première forme de violence avec 10,3%.

D’après cette étude, les insultes, la violence verbale ou encore l’humiliation arrivent en première position des violences de la part du conjoint avec 22,4%, et 6,1% de la part de sa famille. Elles sont 5,7% à avoir été agressées physiquement et 6,6% à avoir été menacées d’agressions.

Dans le cadre familial, 14% des femmes disent qu’on intervient dans le choix des vêtements, 22,7% sont empêchées de s’exprimer et 15,7% sont empêchées de sortir du domicile des parents ou sont menacées. A noter aussi que 8,4% des femmes se disent victimes de violences verbales et d’insultes en milieu familial.

Commentaires