Plus de mille équipages au départ du 4L Trophy, grand rallye étudiant...

Plus de mille équipages au départ du 4L Trophy, grand rallye étudiant au Sud marocain -Par Amal Tazi.

196
0
PARTAGER

Le départ simultané a été donné dans les deux villes françaises de la  14-ème édition de cette course, placée sous le signe « un véhicule mythique et  un décor magique pour une expérience unique ».

Le Raid est parrainé par le Français Taig Khris, triple champion du monde  de rollers sur rampe, ce qui constitue, selon les organisateurs, « un bel  hommage pour ce rallye mais aussi pour ce véhicule mythique qui s’apprête à  fêter ses 50 ans! ».

Les équipages, constitués d’étudiants venant de différentes régions de  France mais aussi d’autres pays d’Europe, devront parcourir quelque 6.000 km en  10 jours dans le désert marocain, avec pour seuls alliés: un road book, une  boussole et une carte. 

Ils tenteront de rallier Marrakech, ultime étape de ce rallye « authentique  à l’ancienne ».

Des dunes de l’Erg Chebbi aux pistes rocailleuses de la région d’Alnif, le  désert du grand Sud marocain va ainsi vivre pendant plus d’une semaine au  rythme des défilés de 4L multicolores et des concerts de klaxons. 

Epreuve d’endurance et d’orientation, cette course est aussi bien une  « aventure sportive qu’humaine, basée sur le partage et la solidarité », a confié  à la MAP, Jean Jacques Rey, fondateur du 4L Trophy.

En créant ce raid réservé exclusivement aux étudiants (18-28 ans), il a  voulu encourager les jeunes à épouser ces valeurs.      Les participants sont appelés, tout au long du trajet, à s’entraider et à  partager leurs expériences afin de surmonter les difficultés de la course,  au-delà de leur contribution à l’action humanitaire en faveur des communes  traversées, a-t-il expliqué.

En partenariat avec l’association « Enfants du Désert » implantée à Paris, le  4L Trophy aide à la scolarisation des enfants les plus démunis, à travers  notamment la distribution de fournitures et matériels pédagogiques et  sportifs.

Quant au choix de la mythique Renault 4L pour mener cette course,  Rey  estime que c’est le véhicule le plus pertinent pour permettre aux jeunes en  quête d’aventure de vivre une expérience unique mêlant défi sportif,  dépaysement et solidarité, dans la mesure où « il ne coûte pas cher ».  

« Tous les jeunes n’ont pas les moyens de s’offrir un 4.4″, a-t-il souligné.      C’est suite à un voyage au Maroc que ce spécialiste de voyages organisés  avait lancé ce raid en 1995, animé en cela par la beauté et la diversité des  paysages (mer, montagne, désert) et l’hospitalité marocaine.

« On a démarré la première année avec uniquement six voitures Renault 4L,  avant de franchir en six ans le seuil de mille véhicules », a-t-il indiqué.

Depuis 1998, le 4L Trophy a déjà réuni près de 15.000 étudiants provenant  de 1.457 écoles différentes.   

Si la détention d’un permis de conduire est impérative pour être au départ  du 4L Trophy, les participants n’ont pas besoin d’avoir des connaissances  poussées sur le monde automobile. En cas de problème mécanique, ils peuvent  compter sur l’assistance du staff technique mis à leur disposition durant  toutes les étapes de ce voyage « initiatique où partage et solidarité feront  foi ». 

Une trentaine de mécaniciens marocains et français sont mis à contribution  pour assurer le bon déroulement du Raid, a assuré Jean Jacques Rey.

Selon le règlement de la course, le vainqueur est celui qui aura réalisé le  moins de kilomètres. Les concurrents sont prévenus: en cas d’excès de vitesse,  ils seront exclus de la compétition.

Soucieux de réduire au maximum l’impact du Raid sur l’environnement, les  organisateurs ont décidé de s’engager toujours davantage dans une démarche  respectant la nature et préservant les richesses des régions visitées. 

L’objectif est de s’inscrire durablement et profondément dans une véritable  démarche Eco Citoyenne.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires