PARTAGER

Le président de la commune de Had Soualem, dans la région de Berrechid, Zine El Abidine Howass, vient de perdre son siège au parlement.

Cette décision a été prise par la Cour constitutionnelle qui estime que le désormais ex-député n’a pas respecté la loi durant la campagne électorale en distribuant des affiches sur lesquels ont voit uniquement sa photo alors que tous les candidats de sa liste devaient être visibles.

En conséquence, de nouvelles élections partielles vont être organisées dans la circonscription, mais sans la participation de Howass en détention depuis le 20 juin dernier, suite à son arrestation par la police et la découverte de « 17 milliards de centimes » à son domicile, selon plusieurs médias. La somme n’a cependant pas été confirmée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Commentaires