PARTAGER

Des explosions ont été entendues dans le hall des départs. Une personne aurait crié quelque chose en arabe avant que des coups de feu ne retentissent, expliquent plusieurs témoins. L’hypothèse d’un attentat à Brussels Airport est examinée.

Trois bombes auraient été utilisées mardi matin lors de la double explosion à l’aéroport de Zaventem, a indiqué la chaîne publique flamande VRT. Deux bombes se sont déclenchées dans le hall d’entrée: une près de l’accueil de la compagnie Brussels Airlines et une autre sur le côté droit, près de la réception de la compagnie American Airlines. Selon la VRT, une troisième bombe aurait également été découverte.

« J’étais dans le hall des départs à la rangée 10 quand j’ai entendu une première déflagration vers 7h45. Les gens ont commencé à courir vers la sortie. Puis il y a eu une deuxième explosion au niveau de la rangée 8 ou 9. Des morceaux de plafond sont tombés. Là les gens ont paniqué. Puis cela s’est calmé. J’ai vu quelques blessés, qui étaient impressionnants, mais plutôt légers. Puis j’ai pu aller chercher ma valise, cela a été le ballet des pompiers et des ambulances », a expliqué Marie-Odile, une témoin sur place à La Libre.

Le hall était bondé étant donné que beaucoup de départs ont lieu le matin.

Claude Moniquet, expert en terrorisme, souligne que « d’après les images, l’explosion a été intense. Il faut que les charges aient été puissantes pour détruire les vitres. Il est impossible d’en dire plus ». On ignore encore l’origine de l’explosion.

Le plan catastrophe provincial a été déclenché. Tous les services compétents sont attendus au comité de coordination, qui analysera la situation, en concertation avec le centre de crise national, afin de définir les mesures nécessaires.

« Des corps ont volé en l’air et sont retombés lourdement »

Selon plusieurs sources et des témoins sur place, il y aurait une dizaine de morts et une trentaine de blessés par bris de vitres. La police fédérale confirme un décès. « On a vu des corps en l’air puis retomber lourdement », a tweeté Martin Buxant.

Commentaires