PARTAGER
Ne soyez surtout pas étonnés si vous prenez l’autoroute au cours des prochaines 48 heures et que vous ne trouvez personnes aux stations de péage. Les barrières resteront levées jusqu’à mardi 14 heures, sauf si la direction des Autoroutes du Maroc
décide de commettre la même erreur que celle commise lors du dernier mouvement de grève du personnel quand elle avait décidé de prendre en charge le fonctionnement des stations. Il en avait résulté alors une effroyable engorgement et des perturbations que les usagers ne sont pas prêts d’oublier après avoir vécu un véritable enfer.
Jusqu’à hier samedi, la direction des autoroutes n’avait publié qu’un communiqué flou qui prenait acte de cette grève, sans préciser le fond de sa pensée ni ce qu’elle comptait faire à partir de ce dimanche tout en demandant aux clients de prendre leurs dispositions et d’éviter les heures de pointe.
Si les revendications d’ordre social des employés sont connues, cette administration ne dit pas ce qu’elle compte faire pour mettre fin à ces grèves à répétition et éviter à l’avenir aux usagers, d’être pris en otage de ce conflit social et de rester des heures entières aux postes de péage.
Depuis le changement de direction et la nomination d’un nouveau patron proche du parti islamiste du PJD, le rendement et la qualité de service se sont fortement dégradés au sein de l’entreprise alors que l’entretien des autoroutes n’est plus qu’un lointain service.

Commentaires