Pour élire 395 députés: Plus de 13 millions d’électeurs aux urnes

Pour élire 395 députés: Plus de 13 millions d’électeurs aux urnes

186
0
PARTAGER

Lancée le 12 novembre, la campagne électorale relative à ce scrutin, qui a pris fin jeudi à minuit, s’est déroulée dans des conditions normales et dans un climat de mobilisation et d’enthousiasme sous l’encadrement des partis politiques et leurs candidats et ce, dans les différentes préfectures et provinces du Royaume.

Les différentes formations politiques en lice, ont tenu, depuis le début de la campagne, plus de 9.500 activités, ayant drainé plus de 608.000 participants, soit une moyenne de plus de 55.200 participants par jour.

Dans ce cadre, huit partis politiques, sur les 31 qui participent à cette échéance électorale, ont mobilisé près de 75% du total des participants au niveau national.

Quelque 52% des participants à ces activités ont été enregistrés en milieu rural et 48% en milieu urbain.

Concernant la campagne électorale, aucun incident de nature à se répercuter négativement sur le climat général de son déroulement n’a été enregistré, en dépit de certains cas anodins et isolés qui ne mettent pas en cause l’esprit de concurrence qui marque la majorité des rendez-vous électoraux de par le monde.

Le nombre total des listes de candidatures, déposées au titre des 92 circonscriptions électorales locales, s’élève à 1.546 comportant 5.392 candidats et candidates, soit une moyenne nationale de près de 17 listes de candidature par circonscription locale.

Pour ce qui est des candidatures présentées au titre de la circonscription électorale nationale, un total de 19 listes a été enregistré comportant 1.710 candidatures, dont 1.140 candidates et 570 jeunes candidats.

Quant aux candidats sans appartenance politique, deux listes locales ont été présentées.

Concernant le taux de couverture des circonscriptions électorales locales par des partis politiques, on relève que 8 partis ont pu présenter des listes de candidature dans 80 circonscriptions électorales locales ou plus, alors que 6 autres formations politiques couvrent entre 49 et 79 circonscriptions électorales.

Pour les partis restants (17), ils ont présenté des candidatures dans moins de la moitié des circonscriptions électorales locales.

La campagne électorale a mis en compétition plus de 30 partis qui ont tenu meetings et rencontres, et eu recours à des émissions radiotélévisées et Internet pour séduire les 13.475.435 électeurs, dont 54,90% d’hommes et 45,10% de femmes.

Le gouvernement a, pour sa part, pris une série de mesures préventives dont la mise en place d’une commission centrale de suivi au ministère de l’Intérieur, la mise en service d’une permanence tout le long de la semaine aux sièges des autorités locales pour recevoir les plaintes relatives aux infractions électorales tout en mobilisant les services de sûreté chargés de lutter contre les éventuels dépassements.

Dans le cadre de l’accompagnement de ces échéances par la société civile, le collectif associatif d’observation des élections a pu mobiliser quelque 3.200 observateurs pour suivre l’opération électorale au niveau des différentes régions du Royaume.

De son côté, le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a mobilisé 234 observateurs qui couvrent les 16 régions du Royaume avec une moyenne de 15 observateurs par région, auxquels s’ajoutent 15 coordinateurs régionaux et 13 coordinateurs adjoints.

Le Conseil a, aussi, mis en place une cellule centrale qui collecte les informations reçues des observateurs grâce à un système informatique leur permettant d’introduire directement leurs données et observations, de manière à permettre à la cellule centrale de suivre d’une manière instantanée les différentes étapes de l’observation des élections.

Par ailleurs et pour permettre à l’ensemble des citoyens d’accomplir leur devoir national, le ministère de la Modernisation des secteurs publics a annoncé que les cadres, fonctionnaires et agents de l’administration publique, des établissements publics et des collectivités locales bénéficieront des facilités nécessaires pour qu’ils puissent accomplir leur devoir national.

Le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a, pour sa part, invité tous les employeurs des entreprises et établissements du secteur privé à accorder aux salariés des heures rémunérées afin qu’ils puissent se rendre aux bureaux de vote.

MAP ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires