Maison A la une POURQUOI LE MAROC OUVRE LA PROFESSION DE « ADOUL » AUX FEMMES

POURQUOI LE MAROC OUVRE LA PROFESSION DE « ADOUL » AUX FEMMES

816
0
PARTAGER

Il y aura bientôt 800 femmes qui auront le privilège d’exercer le métier de « adoul » réservé jusqu’à présent aux seuls hommes, pour rédiger des actes reconnus par la législation  et bien établis dans la tradition dans la société marocaine qui leur accorde toute leur confiance au même titre que les notaires.

Si les hommes appartenant à cette profession n’ont pas réagi à cette arrivée et cette concurrence, c’est que cette décision est devenue incontournable. La première raison à retenir est la nécessité de mettre l’exercice de ce métier en conformité avec la constitution de 2011 qui impose l’égalité des chances devant l’emploi entre hommes et femmes.

A l’évidence et malgré cette loi, la parité ne sera pas totale puisqu’elles ne seront que 800 sur les milliers d' »adouls » qui l’exercent à travers le pays. Mais le besoin d’afficher une modernité dans un contexte traditionnel a vaincu.

De plus, des pressions de la part de milieux conservateurs ont accéléré l’adoption de la mesure en insistant sur le fait que des hommes refusent de placer leurs femmes devant un homme lors de la rédaction des actes « adoulaires »concernant leurs familles. Une pratique courante comme celles qui consiste à refuser de conduire une épouse chez un médecin de sexe masculin. L’aspect psychologique dans cette profession ne sera pas négligé dans la formation de ces « adoulettes », appelée à débuter une fois connus les résultats de la sélection préliminaire des candidates.

 

Par Nabila Kandili

 

Actu-maroc.com

 

Tags : faits divers, actualités marocaines, africaines, infos, info, Maroc, Casablanca, Tanger, Rabat, Fés, Marrakech, Agadir, Roi Mohamed VI, loi, adoul, droit de la femme, tribunal, notaire, juriste

Commentaires