Poutine officiellement candidat à la présidentielle russe de 2012

Poutine officiellement candidat à la présidentielle russe de 2012

263
0
PARTAGER

Un public enthousiaste, scandant « Russie, Russie », et agitant des drapeaux blanc, bleu, rouge. Des artistes, des hommes d’affaires prenant la parole pour louer l’intelligence, le courage, la ténacité de Vladimir Poutine. Le congrès de Russie unie, retransmis en direct à la télévision, a pris des allures de grand show.

Dmitri Medvedev, s’exprimant juste avant son mentor, a appelé ses concitoyens à se rendre aux urnes dimanche prochain, 4 décembre, et voter pour Russie Unie. « Votez pour notre programme, a lancé le président-tête de liste du parti aux législatives, ainsi vous voterez pour notre candidat à la présidence, « le plus expérimenté et le plus populaire du pays » ».

Avant d’être officiellement intronisé, Vladimir Poutine a prononcé un discours de près d’une demi-heure en forme de programme de campagne. L’occasion d’adresser une mise en garde aux pays occidentaux qu’il soupçonne de s’ingérer dans le processus électoral russe en finançant des organisations non gouvernementales.

C’est un « travail inutile, de l’argent jeté par les fenêtres de l’argent qu’ils feraient mieux d’utiliser pour rembourser leurs dettes publiques et pour mener une politique étrangère moins dépensière et plus efficace », selon le Premier ministre russe.

Vladimir Poutine ressort sa rhétorique musclée, alors que son parti est en perte de vitesse dans les sondages, même s’il continue de dominer largement la vie politique en l’absence de véritable opposition. À en croire les sondages, il pourrait voir disparaitre sa majorité des deux tiers à la Douma, nécessaire aux modifications de la Constitution.

Nommé Premier ministre en août 1999, Vladimir Poutine, un ancien agent du KGB [FSB aujourd’hui*, NDLR], 59 ans, dirige de facto la Russie depuis 2000.

Ayant effectué deux mandats présidentiels consécutifs (2000 et 2008), il ne pouvait légalement se représenter en 2008 et avait désigné Dmitri Medvedev pour lui succéder.

(*) Le sigle de KGB est utilisé pour désigner le Comité pour la sécurité de l’État de l’époque soviétique. Il était le principal service de renseignement et servait de police politique. Il a été remplacé en 1991, à la chute du régime, par le FSB qui désigne le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie en charge des affaires de sécurité intérieure.

 

AFP________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires