Près de 100 millions Dhs pour le développement de la filière cameline...

Près de 100 millions Dhs pour le développement de la filière cameline dans la région de Oued-Eddahab-Lagouira

75
0
PARTAGER

Selon un rapport de la direction régionale de l’agriculture à Dakhla, ce projet de développement de la filière cameline, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du plan Maroc Vert, devra bénéficier à 300 éleveurs dans la région, où l’élevage de dromadaires demeure une activité majeure tant sur le plan économique, social et culturel.

Etalé sur 10 ans, ce projet concerne la création et l’équipement de six centres de collectes de lait et six autres pour la collecte de fourrages, l’aménagement et l’équipement d’une usine de traitement de lait à Taouarta, la valorisation des produits camelins, l’acquisition de dromadaires mâles pour l’amélioration de la race ainsi que la mise en place de système de suivi et d’encadrement sanitaire du cheptel.

Il porte également sur l’équipement de zones pastorales de points d’eau pour le breuvage des dromadaires, la réalisation d’une étude sur l’amélioration des parcours de pâturage, la mise en place de mécanisme de labellisation des produits camelins, outre l’organisation des producteurs et des éleveurs au sein de structures professionnelles en mesure de qualifier le secteur.

S’agissant des résultats prévisionnels, le projet devra contribuer à l’augmentation à l’horizon 2020, de 150 pc de la production de lait pour atteindre 10.000 tonnes, de 93 pc de la production de viandes qui s’élèvera à 500 tonnes et de 110 pc des jours de travails offerts dans le secteur.

Le nombre de camelins s’élève à plus de 25.000 têtes dans la région de Oued-Eddahab-Lagouira, qui, en raison de son caractère pastoral et l’existence de plusieurs points d’eau, attire des éleveurs de chameaux d’autres régions limitrophes. Les principales races camelines élevées dans la région sont le Grezni (60 pc), le Marmouri (35 pc) et le Khouwari (5 pc). Leur effectif total était de l’ordre de 600 têtes en 1979 et 18.000 têtes en 2000.

La production annuelle de lait camelin au niveau de la région de Oued-Eddahab-Lagouira s’élève à quelque 4 millions de litres (contre 600.000 litres du lait bovin), alors que la production de la viande rouge est estimée à 258 tonnes et la production de laine est de l’ordre de 2,5 tonnes par an.

Considérés comme des aliments majeurs, tant pour leur qualité nutritionnelle que pour leur valeur symbolique, le lait et la viande camelins occupent une place de choix dans le menu des ménages de la région de Oued-Eddahab-Lagouira, comme partout dans les autres agglomérations et centres des provinces du sud du Royaume.

 

map______________

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires