Présenté à tord comme un terroriste, un algérien poursuit TF1

Présenté à tord comme un terroriste, un algérien poursuit TF1

242
0
PARTAGER

Son expulsion avait été décidée en « urgence absolue » par le ministère de l’Intérieur, alors dirigé par Claude Guéant, se fondant sur une « note blanche » des renseignements faisant état de ses relations avec des vétérans de camps d’Al-Qaïda en Afghanistan et au Pakistan.Cet Algérien vivant en France depuis 20 ans avec un titre de séjour valable jusqu’en 2019 avait été présenté à la télévision, notamment sur la foi d’un communiqué de la place Beauvau, comme ayant été condamné pour son rôle dans les attentats de Marrakech de 1994 (ou deux touristes espagnols avaient été tués), ce qui est faux.

Ali Belhadad a pu revenir en France le 7 mai dernier. Le 12 février, le tribunal administratif de Paris avait jugé que l’Intérieur n’avait présenté aucun « soupçon sérieusement justifié » contre lui et que son arrêté d’expulsion était entaché d' »excès de pouvoir ».

En marge de l’audience, il a jugé mardi que son expulsion était une « injustice totale », rappelant le contexte de la présidentielle de 2012. Son arrêté d’expulsion vers l’Algérie, devenue « un pays qui lui était étranger », était « motivé par des raisons complètement mensongères », a plaidé son avocat, Me Yves Baudelot.

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

actu-maroc.com

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires