PARTAGER

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane a indiqué que la coalition militaire de deux ans du pays « poursuivrait le terrorisme jusqu’à son éradication complète » dans des remarques faites lors de la réunion inaugurale du groupe dimanche.
La Coalition antiterroriste militaire islamique dirigée par l’Arabie saoudite (IMCTC) a été créée en 2015 suite aux critiques selon lesquelles les États arabes ne faisaient pas assez pour combattre l’EI.
La première réunion du groupe a eu lieu à la suite de l’attaque meurtrière de vendredi contre une mosquée soufie dans le nord du Sinaï en Égypte, qui a fait plus de 300 morts, dont 27 enfants, selon le procureur égyptien.

« J’exprime aujourd’hui nos condoléances à nos frères en Égypte, en tant que dirigeants et personnes, pour ce qui est arrivé ces derniers jours », a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères à Ryad.
« Nous ne leur permettrons pas (les terroristes) de déformer notre religion pacifique, nous envoyons aujourd’hui un message fort que nous travaillons ensemble pour combattre le terrorisme », a-t-il dit, selon le communiqué du groupe. « Nous affirmons aujourd’hui que nous poursuivrons le terrorisme jusqu’à ce qu’il soit complètement éradiqué. »
La coalition, qui compte une quarantaine de membres, n’inclut pas le grand rival iranien, l’Iran. Au cours des dernières semaines, le Royaume a exercé une politique étrangère régionale plus affirmée, intensifiant sa campagne militaire au Yémen et adoptant une position plus agressive contre le groupe militant soutenu par l’Iran, le Hezbollah, au Liban.

Qatar, membre de la coalition, était également remarquablement absent. Le secrétaire général de l’IMCTC, Abdulelah al-Saleh, a déclaré que le pays n’avait pas été invité à la réunion afin de parvenir à un consensus entre les pays membres, a rapporté Reuters.
Un quatuor de pays arabes dirigé par l’Arabie saoudite a imposé un embargo sur le Qatar en juin, accusant le minuscule pays du Golfe de soutenir le terrorisme. Le Qatar nie fermement les allégations.

Commentaires