Maison A la une Prison pour le beau-frère du roi d’Espagne, relaxe pour l’infante Cristina

Prison pour le beau-frère du roi d’Espagne, relaxe pour l’infante Cristina

977
0
PARTAGER

La justice a relaxé la soeur du roi d’Espagne Cristina de Bourbon et condamné son mari à six ans de prison, dans une des plus retentissantes affaires de corruption de ces dernières années, qui avait ébranlé la monarchie.

Espagne: prison pour le beau-frère du roi, relaxe pour l'infante Cristina
Ce jugement peut encore être contesté en appel. Mais le parquet pourrait éventuellement demander l’incarcération immédiate du mari, Inaki Urdangarin, âgé de 49 ans.

Le tribunal des Iles Baléares, à Palma de Majorque, a infligé à l’ancien duc de Palma, M. Urdangarin, une peine de six ans et trois mois de prison, et une amende de plus de 512.000 euros. Il était accusé d’avoir détourné entre 2004 et 2006, avec un associé, plusieurs millions d’euros de subventions attribuées à une fondation à but non lucratif, appelée Noos, qu’il présidait.

Les deux dirigeants de la fondation se voyaient reprocher d’avoir « gonflé » le montant des contrats signés avec les gouvernements régionaux des Baléares et de Valence, alors dirigés par le Parti populaire (PP, droite).

De son côté, Cristina de Bourbon, 51 ans, a été relaxée après avoir été le premier membre de la famille du roi à comparaître devant un tribunal.

En 2016, la soeur du roi avait été poursuivie pour complicité de fraude fiscale en lien avec les malversations de son mari quand il présidait l’institut Noos.

« Nous devons acquitter et nous acquittons Cristina Federica de Bourbon et de Grèce des délits contre l’administration fiscale dont elle était accusée », peut-on lire dans le jugement.

Cristina doit cependant payer une amende de 265.000 euros du fait de sa « responsabilité civile solidaire » en tant qu’épouse de M. Urdangarin, une somme déjà restituée pendant la procédure.

 

Commentaires