PRIX DES CARBURANTS: LE GOUVERNEMENT JOUE AVEC LES NERFS DES MAROCAINS

PRIX DES CARBURANTS: LE GOUVERNEMENT JOUE AVEC LES NERFS DES MAROCAINS

419
0
PARTAGER

Prévenus quelques heures seulement avant l’application d’une nouvelle hausse de 35 centimes sur le prix de l’essence, les conducteurs ont été nombreux à exprimer leur colère face à cette nouvelle mesure quelques jours seulement avec la précédente. Inquiets de cette cadence et de la manière dont s’opère la décision du gouvernement alors que les prix du pétrole ont tendance à se stabiliser, les consommateurs estiment être trompés par ces hausses successives. Si le gazole n’est pas concerné par la dernière augmentation, le super reprend sa tendance haussière et fait craindre une envolée pour les prochaines semaines avec des retombées très lourdes pour le portefeuille des citoyens.

De plus, révèlent des consommateurs interrogées par Actu-Maroc, les propriétaires des stations services ont compris qu’à travers ces augmentations à répétition, ils pouvaient arrondir leur fin de mois en stockant le carburant acheté au tarif précédent pour le revendre quelques heures plus tard au nouveau barème, réalisant ainsi des bénéfices supplémentaires.

Enfin, font-ils remarquer, il devient désormais impossible d’établir par avance, un budget prévisionnel pour la consommation d’essence, ce qui pour certains et certaines professions, constitue un grand désagrément.

Par Jalil Nouri

Commentaires