PARTAGER

La délégation officielle marocaine au pèlerinage de la Mecque ainsi que l’ambassade du Maroc en Arabie saoudite sont à la peine après la bousculade dans la vallée de Minan près de la Mecque, qui a fait plus de 717 morts et 853 blessés. Chargés par le roi Mohammed VI de vérifier s’il n’ y avait pas de victimes parmi les pèlerins marocains et de s’assurer de leurs conditions de sécurité, le chef de cette délégation le ministre Boussaid et l’ambassadeur marocain à Ryad ont vite conclu, dans un communiqué que tel n’était pas le cas, après une enquête présentée comme minutieuse.

En fait , rien n’était sûr et les deux parties étaient allées vite en besogne car 48 heures plus tard et dans ce qui s’apparente à un énorme cafouillage, un deuxième communiqué de l’ambassade affirme que les recherches et contacts sont toujours en cours pour déterminer si effectivement des pèlerins marocains manquent à l’appel au moment où l’opération de retour du pèlerinage vient de débuter. Or selon certains témoignages non vérifiés, il y aurait bel et bien des marocains parmi les victimes de la bousculade monstre et ils seraient évalués à plusieurs dizaines.

Reste à savoir, si cette version se confirme, quel est l’intérêt de cacher le véritable bilan ou de tarder à le rendre publique. Des questions qui ne devraient pas tarder à trouver des réponses devant ce mystère incompréhensible et la gestion hasardeuse de cette crise.

Par Jalil Nouri

Commentaires