Projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody: une...

Projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody: une illustration du partenariat exemplaire maroco-ivoirien

637
0
PARTAGER

Le projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody porte sur l’état écologique et hydro-sédimentaire de la lagune d’Ebrié en général et de celui de la baie de Cocody en particulier, traduisant le partenariat exemplaire existant entre le Maroc et la Côte d’Ivoire.
Ce projet, dont la cérémonie de présentation a été présidée mercredi à Abidjan par le roi Mohammed VI et le président de la République de Côte d’Ivoire, M. Alassane Ouattara, est doté doté d’une enveloppe budgétaire estimée à 1,7 milliard DH (100 milliards de Francs CFA).

Le projet concerne le bassin du Gourou et la baie de Cocody qui constituent des zones névralgiques et hautement symboliques d’Abidjan, en ce sens qu’elles reflètent, dans leur état actuel, la grande fragilité environnementale de la lagune d’Ebrié et de son pourtour continental.

C’est bien dans ce registre que s’inscrit le projet, dont l’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica est chargée de l’exécution. Il a pour ambition de restituer à la lagune Ebrié son bleu à travers aussi bien la réhabilitation des ouvrages d’assainissement liquide détériorés que l’aménagement paysager intégré et la reconstruction du couvert végétal du bassin du Gourou pour lutter contre l’érosion en y intégrant des espaces de loisirs.

L’intérêt particulier que le souverain porte à ce projet ne date pas de peu puisqu’une commission marocaine avait effectué, sur Hautes Instructions royales, une mission à Abidjan (20-24 mars 2014) suivie d’une mission technique (8-11 avril 2014) d’experts, de l’Agence Marchica, spécialisés en environnement, en travaux maritimes et en hydraulique.

Des missions qui ont été suivies d’échanges avec les organismes publics ivoiriens en charge de la mise en œuvre du programme prioritaire de dépollution du bassin du Gourou et de la baie de Cocody.

La mise en œuvre de solutions techniques aux problèmes prioritaires, devra être accompagnée d’une démarche cohérente et intégrée visant une préservation et une valorisation durables de la baie portée par un organisme ad-hoc. Pour ce faire, un projet intégré devra être mis en place pour la sauvegarde et la valorisation de la baie de Cocody.

Cet ambitieux projet intégré s’articule autour de cinq plans thématiques, en l’occurrence le Plan Bleu, traitant des aspects hydrauliques et hydro-sédimentaires, le Plan Gris, relatif aux impératifs d’assainissement liquide et solide, et le Plan Vert, visant une reconstitution paysagère.

Ce projet intégré porte également sur le Plan Ocre, proposant une approche pour l’amélioration du transport et de la mobilité urbaine et sur le Plan Rouge, définissant les actions prioritaires dont la mise en oeuvre est proposée à court terme.

Dans les détails, le Plan Bleu fait la part belle à des orientations pour des solutions permettant un aménagement hydraulique efficace du bassin du Gourou et de son exutoire, préservant l’environnement et atténuant les risques d’inondation. Il accorde de même une importance à la réalisation d’un chenal d’évacuation devant assurer la restitution des eaux drainées par le Gourou vers la baie.

Commentaires