« Et Nous ! »: La révolution tranquille des journalistes de la MAP

« Et Nous ! »: La révolution tranquille des journalistes de la MAP

219
0
PARTAGER

Par Hassan Aourach

Initiative intelligente, pertinente, audacieuse et lumineuse, « Et Nous ! » a fait des revendications pour l’amélioration de la situation matérielle du personnel journalistique de la MAP son cheval de bataille.

L’exception injuste qui lèse le personnel de l’Agence, gérée depuis des décennies par un Statut provisoire des plus archaïques, a provoqué le sursaut de la nouvelle génération des journalistes d’un établissement constamment à l’avant-garde de la défense des intérêts du Royaume.

Coïncidant avec les préparatifs pour la tenue d’une réunion du Conseil de gestion de la MAP, qui sera consacré le 29 mars à l’examen d’un point unique relatif à la situation matérielle du personnel de l’Agence, le Groupe du Facebook s’est vite focalisé les attentions pour intéresser et  » mobiliser  » les plus  » réticents  » des mapistes.

D’aucuns reprochent aux initiateurs du Groupe de s’en tenir uniquement aux revendications  » péjorativement  » qualifiées de +khobzistes+, et d’omettre les vrais problèmes liés en particulier à l’absence d’un Statut adapté à la situation actuelle de l’Agence, à la gestion intérieure et à la nature de la mission et des tâches attendues de la MAP.

Les débats ont fait ressurgir un autre courant appelant à coordonner l’action avec le SNPM, voire à s’intégrer quasiment sous la bannière du syndicat qui, faut-il le signaler, a annoncé dans la foulée un sit-in pour le 22 mars devant le siège de la MAP, en solidarité avec les journalistes de l’Agence.

Le Groupe qui compte, cinq jours après sa constitution, 126 adhérents, a mis à jour un débat houleux entre les partisans des revendications purement matérielles et ceux appelant à saisir l’occasion pour  » lever la barre  » et réclamer carrément un nouveau statut instituant un cadre spécifique aux journalistes de la MAP.

Outre les jeunes « loups » de l’Agence, rejoints par le représentant des journalistes, les vétérans et les syndiqués ont tous ravivé les discussions qui, de l’avis de plusieurs journalistes de la boite, n’ont jamais fédéré autant de mapistes dans un climat démocratique et d’ouverture sans précédent.

Pour les jeunes initiateurs de « Et Nous ! », l’urgence impose de se contenter et de se concentrer prioritairement et sans aucune culpabilité, sur les revendications dites  » khobzistes « .

Il est inadmissible que les salaires de base des journalistes, dopés par des indemnités aux effets de mirage, frôlent le SMIG, au moment ou des statuts adaptés offrent aux collègues de la SNRT des situations matérielles plus avantageuses, soulignent-ils.

Il est incohérent qu’on continue d’être les oubliés d’un paysage médiatique qui reconnait paradoxalement notre rôle  » vital  » dans la couverture et la circulation de l’information nationale, ajoutent les journalistes du Groupe.

Afin d’éviter au Groupe de sombrer dans le virtuel, il a été décidé d’arrêter, le 19 mars lors d’une réunion plénière, la liste des revendications à soumettre au représentant des journalistes et qui constituera, selon « Et Nous! », la +feuille de route+ pour défendre les intérêts des journalistes de la MAP devant les membres du Conseil de gestion.

Révolution douce, « Et Nous ! » en constitue une manifestation éloquente, mais comme tiennent à le souligner les membres du Groupe, l’initiative est décidée à adopter d’autres formes de militantisme plus  » concrètes  » au cas où il n’ y aurait pas de feedback palpable de la part de ses interlocuteurs.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires