« Le difficile chemin des droits de l’homme au Maroc » présenté au SIEL

« Le difficile chemin des droits de l’homme au Maroc » présenté au SIEL

175
0
PARTAGER

Lors de la présentation de cet ouvrage, l’écrivain Mohamed Saadi, s’est félicité des avancées réalisées au Maroc, qui se sont manifestées particulièrement dans le domaine institutionnel par l’amendement ou la modification de plusieurs lois en vue de la promotion des droits de l’homme.

Ces avancées dans différents domaines, a ajouté l’auteur, résident notamment dans le lancement de plusieurs chantiers d’envergure, la création de l’Instance équité et réconciliation (IER), une première dans le monde arabo-islamique, ainsi que l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), entre autres.

La question de la consolidation des droits de l’homme au Maroc est mise en avant dès les toutes premières lignes de l’introduction du livre. L’auteur écrit, en effet, qu' »au cours des dernières années, la situation des droits de l’homme au Maroc n’a cessé de susciter un grand intérêt an niveau national et international. Nul ne peut ignorer les évolutions importantes que vit le pays aujourd’hui en matière du respect des droits fondamentaux et des libertés publiques ».

« L’ouverture démocratique et politique dans laquelle s’est engagé l’Etat marocain durant les dernières années du règne de feu SM Hassan II, et surtout depuis les réformes entreprises par SM le Roi Mohammed VI au lendemain de son accession au trône, a fait naître une nouvelle dynamique en faveur des droits de l’homme, ce qui a créé d’énormes attentes et une grande vague d’espérance dans une nouvelle ère politique en rupture avec les pratiques du passé ».

L’auteur note toutefois que « malgré les changements positifs et significatifs dans la voie du renforcement des garanties des droits de l’homme, il y a toujours des défaillances apparentes auxquelles il faut remédier. Les défis à relever sont immenses: la pauvreté, l’analphabétisme, les réformes constitutionnelles, la réconciliation avec le passé, le renforcement de l’Etat de droit et de la citoyenneté, la promotion de la culture amazighe, la lutte contre la corruption et la bureaucratie, le renforcement de l’indépendance de la magistrature ».

Le livre de 180 pages, publié en 2010, se décline en 7 chapitres, à savoir : « l’évolution des droits de l’homme au Maroc », « les réformes institutionnelles », « les réformes juridiques », « la lutte antiterroriste et le recul des droits de l’homme au Maroc », « l’expérience de réconciliation: un parcours inachevé », « la culture amazighe et le respect de la diversité culturelle » et « immigration irrégulière et respect du droit international de l’immigration ».

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires