« Leyla et Majnoun » en ouverture du Festival des musiques sacrées du Monde

« Leyla et Majnoun » en ouverture du Festival des musiques sacrées du Monde

157
0
PARTAGER

Une quarantaine d’artistes venus d’Asie, d’Orient et d’Occident célèbrent cette légende universelle qui a fait l’objet de beaucoup d’écrits depuis l’époque des omeyades jusqu’à nos jours, a-t-il précisé lors d’un point dédié à la programmation de la 17-ème édition du Festival.

Cette édition comme les précédentes ambitionne de faire passer un message civilisationnel noble à travers la présentation des nouvelles créations musicales sacrées de par le monde, a-t-il précisé.

Le festival est devenu un rendez vous important pour les habitants de Fès et les férus de musique sacrée et spirituelle, a-t-il poursuivi avant de dévoiler la programmation de cette édition qui se veut de la « Sagesse du monde », les lieux des spectacles et les artistes attendus.

Parmi ces derniers seront à l’affiche la libanaise Julia Boutros, la brésilienne Maria Bethânia, le sénégalais Yousou Ndour, l’espagnol Jesus Corbatcho, l’iranien Salar Aghili, l’éthiopien Alèmu Aga, le cheikh Taha d’Egypte, les frères Guendecha d’Inde du Nord ou encore Mohamed Lamine El Akrami et son orchestre.

Seront également de la partie les ensembles Barranco (Paraguay), Wajd (Maroc Syrie), DIvana (Inde du Nord) Syubbanul Akhyae (Indonésie) le rappeur français Abdelmalek, l’ensemble baroque Il Concerto (Italie) Fareed Ayaz et les grandes voix du Samaâ du Maroc, Kazem Assaher (Irak) et Asmaa Lamnaouar (Maroc) ou encore l’américain Ben Harper.

A côté de la programmation musicale et artistique, le festival organisera le traditionnel forum de Fès dédié au thème « Une âme pour la civilisation et qui réunira du 4 au 8 juin une pléiade d’intellectuels, de penseurs, hommes de lettres et autres créateurs atour de divers thématiques et problématiques d’actualités tels « Quel avenir pour le Proche Orient ? » , « le Printemps arabe : les nouveaux horizons du Maghreb », « Cultures gouvernances et corruption », ou encore « Heurs et malheurs de la démocratie ».

« Autour du festival » sont programmés plusieurs films notamment « Home » de Yann Arthus Bertrand, « Bab’Aziz, le prince qui contemplait son âme » de Nacer Khémir et « My Land » de Nabil Ayouch, des expositions d’art individuelle et collectives à travers la ville pendant toute la durée du festival.

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires