PARTAGER

Il y a dix ans , lorsque le Brésil se faisait confier l’organisation de la Coupe du monde de football 2014 et les Jeux olympiques qui vont débuter dans ce pays était dans une formidable croissance économique et était considéré comme une puissance mondiale.
Aujourd’hui , les indicateurs ne sont plus au vert car le Brésil s’est ruiné en investissements colossaux pour construire des infrastructures absolument pas productives ou rentables puisqu’elles ne serviront plus à rien après les jeux et les Brésiliens n’ont profiteront même pas..
Et pourtant on avait assisté à de vastes manifestations de la part de mouvements d’opposition réprimés malheureusement dans la violence..
Le pire , c’est le feuilleton de scandales de corruption et la tempête politique qui s’est emparée de ce pays en proie désormais à une crise économique ..
La FIFA a bien entendu rentabilisé au maximum son mondial Brésilien et réalisé des bénéfices records car pour cela il n’y a pas de risques, mais le Brésil lui s’est surrendetté  !
Avec les Jeux Olympiques , il y a très peu de chances pour que le Brésil ne se ruine pas davantage au moment où le CIO s’en mettra plein les poches..
Ainsi , si certains pays comme la Grèce par exemple ont étés conduits vers la faillite et la banqueroute par le FMI et certains bailleurs de fonds , dans le cas du Brésil ce sont la FIFA et le CIO qui se sont chargés de cette mission , quoique il n’y ait  rien à insinuer toute théorie du complot étant mise à part..
Mais les faits sont là et on se gardera aux faits avec en prime l’esprit sportif comme lot de consolation car bien évidemment l’essentiel c’est de participer!
Moralité : à l’heure qu’il est des millions de brésiliens sont condamnés à la pauvreté et l’exclusion durables,  heureusement que notre pays n’a pas réussi à décrocher une Coupe du monde car les marocains souffrent déjà assez des conséquences de fonds qui ne sont pas affectés à leur bien-être..
Hafid Fassi Fihri

Commentaires