PARTAGER
C’est une information de taille qui vient de sortir de la dernière livraison de Wikileaks: dans un échange de mails entre l’ancienne secrétaire d’état Hillary Clinton et un conseiller spécial de son mari, l’ancien président Bill Clinton, ce dernier l’informe, en marge de l’attaque du site gazier d’Inamenas en Algérie par des terroristes, que cette dernière avait conclu par le passé, un accord avec ces mêmes terroristes, pour attaquer des intérêts vitaux dans le Sahara marocain, des cibles qui seraient toujours dans le viseur de ces groupes qui opèrent au Sahel et dans le sud de l’Algérie une région dans laquelle il viennent d’opérer ces dernières heures. Le marché aurait été conclu avec le célèbre djihadiste algérien, Mokhtar BelMokhtar, le leader du groupe « Aqmi », « Al Quaida au Maghreb islamique, qui aurait reçu pour sa mission des promesses d’aides financières et des armes afin de mener ses actions contre les intérêts vitaux du royaume dans les régions sahariennes, avec le soutien des services spéciaux algériens qui allaient superviser les opérations.
Cette révélation vient apporter un éclairage important sur la situation qui prévaut dans cette région au moment où le Maroc vit une crise avec l’Onu suite à des propos tendancieux d son secrétaire général, une situation qui appelle à une recherche urgente de solutions au lieu de la retarder comme se plait à le faire le haut responsable onusien.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires