PARTAGER

Cette scène surprenante et surréaliste se déroule dans une succursale « Essalam » sise à El Jadida relevant d’un groupe bancaire qui se veut très populaire. Sauf que cette popularité, comme le démontre l’audio en notre possession, est mise à mal avec les pratiques d’un autre âge au niveau de l’accueil indigne des clients au guichet. c’est le moins que l’on puisse dire.

L’affaire concerne un client venu effectuer un virement et qui se voit sommé, le terme n’est pas assez fort, non pas de présenter sa carte d’identité, chose toute normale, mais d’aller faire une photocopie de sa carte d’identité et de se représenter au guichet une nouvelle fois pour compléter sa démarche. Surpris par le ton utilisé par l’employé et cette condition incongrue en 2016, ramenant le secteur bancaire au rang des pratiques plutôt propres aux services des administrations, le client a demandé à en savoir plus sur cette procédure que les autres enseignes bancaires ne réclament pas comme préalable à une simple opération de virement pour laquelle le simple numéro de la CIN suffirait ou que l’employé fasse une copie lui-même. La réponse n’a pas tardé à claquer pour lui signifier qu’il suit les instructions de ses supérieurs et que le groupe très populaire était libre d’instaurer les règles qui lui sont propres et que c’était à prendre ou à laisser. Comme accueil, ce client fortement secoué et désappointé par cette mésaventure entend bien connaître la position du groupement bancaire, le GPBM, et savoir si le siège de ce groupe est conscient du tort que peuvent lui créer de telles pratiques et des désagréments causés aux clients qui viennent déposer leur argent dans leurs différentes succursales ..

Par Jalil Nouri

Commentaires