PARTAGER
Que ceux qui croyaient que l’affaire de l’agression de l’actrice Dounia Boutazout se ravisent, la polémique est relancée par la chanteuse populaire qui n’a pas pour habitude de mâcher ses mots, Najat Atabou, à l’affiche de « Mawazine » cette année.
Dans une sortie dont elle a le secret, elle considère que l’actrice est une personne mal élevée rejoignant ainsi le groupe d’internautes qui ont estimé qu’elle a été la première à avoir agressé verbalement celle qui a fini par la violenter dans un arrondissement de Casablanca et avec qui elle a fini par se réconcilier et lui épargner la prison en retirant sa plainte.
Pour qui connait le tempérament de l’actrice Boutazout, elle ne laissera pas passer cet affront, chose qui promet un bel échange d’amabilités entre les deux artistes, habituées à se crêper le chignon avec qui a le malheur de les déplaire.
Dounia Boutazout, dont les derniers mois n’ont pas été un long fleuve tranquille après avoir fait plusieurs fois la une des journaux pour sa vie privée et qui est malgré tout attendue avec impatience pour un nouveau sitcom diffusé sur la deuxième chaîne pendant le prochain ramadan, n’en a pas fini de défrayer la chronique des faits divers « people » très prisée du public.

Commentaires