PARTAGER

Le 20 janvier, il quittera la Maison-Blanche et laissera sa place à Donald Trump. Mais celui qui aura marqué l’Histoire en devenant le premier président noir des Etats-Unis a déjà des pistes pour sa reconversion…

Dans une vidéo humoristique publiée sur Youtube en mai dernier, Barack Obama donnait quelques indications sur son agenda de 2017 en tant que président à la retraite. Il suggérait qu’il avait pour objectif de devenir entraîneur de basket, publicitaire mais également de repasser son permis. Mais depuis, des pistes plus crédibles ont émergé.

Coach de jeunes talents

La première hypothèse, et la plus probable, serait que Barack Obama devienne coach «de jeunes talents» du parti Démocrate. C’est en effet ce qu’il a expliqué lors d’une interview exclusive à Steve Inskeep de la chaîne Morning Edition. Il a déclaré vouloir mettre son expérience au service des jeunes loups de la politique du parti qui l’a porté à la présidence des États-Unis pendant deux mandats: «Ce qui m’intéresse, c’est de développer toute une nouvelle génération de jeunes talents» a-t-il déclaré. Et dans quels domaines propose-t-il son expertise?

«Je suis passionné par les questions telles que le changement climatique, la réforme de la justice pénale, les campagnes pour les hausses de salaire et celles pour l’assurance maladie. Je veillerai à mettre (au service de ses clients) toutes les ressources ainsi que toute la crédibilité et la médiatisation qui sont miennes pour les faire émerger. C’est quelque chose que je pense pouvoir faire bien» a-t-il assuré.

Professeur de droit

Barack Obama pourrait aussi donner des cours de droit à la Columbia University de New York, une prestigieuse école au sein de laquelle il a fait ses études au début des années 1980. «J’adore enseigner. Le contact avec les étudiants me manque», confiait-il dans une interview au New Yorker en 2014. Quelques pages plus loin, l’auteur de l’article écrivait que Barack Obama pourrait également obtenir un poste dans une des universités noires, les H.B.C.U. (initiales pour «Historically black colleges and universities»), comme par exemple l’université Howard, à Washington.

Écrivain ou conférencier

Barack Obama pourrait également envisager de devenir écrivain, notamment en publiant ses mémoires, un passage (quasi) obligé pour un ancien président des Etats-Unis. Si elles se faisaient, elles pourraient peut-être devenir les plus lucratives de l’histoire, avec des recettes estimées à 300 millions d’euros. Autre option pour s’occuper, Barack Obama pourrait s’essayer à l’exercice de conférencier, une activité très bien rémunérée. En tant qu’ancien président et à titre d’exemple, Bill Clinton exige pas moins de 250.000 dollars en moyenne pour une seule conférence.

Se reposer à Chicago ou Hawaï

Après huit années passées à Washington, le couple Obama pourrait décider de se retirer totalement de la sphère publique. Il pourrait envisager de déménager, par exemple à Chicago.

Le président y a en effet fait construire sa bibliothèque présidentielle et y a passé la plupart de sa vie d’adulte, lorsqu’il était travailleur social, puis avocat, professeur de droit, sénateur au parlement local de l’Illinois et enfin sénateur fédéral. C’est là qu’il a rencontré son épouse Michelle, et que le couple a vécu avec ses enfants, dans le quartier huppé de Grant Park, jusqu’à son investiture le 20 janvier 2009. Mais «Chicago est probablement un peu trop petit pour eux désormais», estimait il y a quelques semaines Peter Slevin, qui connaît bien le couple et qui est l’auteur d’une biographie intitulée Michelle Obama, A Life.

Enfin, la dernière option pour eux serait de retourner vivre à Hawaï. Barack Obama y est né et y a passé une partie de son enfance alors qu’il était logé chez ses grands parents à Honolulu. Pendant les huit dernières années, les Obama avaient l’habitude d’y passer leurs vacances de fin d’année.

Commentaires