PARTAGER
Deux individus soupçonnés du meurtre d’un épicier retrouvé carbonisé mardi près de Tiznit ont été arrêtés par la police judiciaire de la ville.

La brigade de la police judiciaire du district de Tiznit a procédé, mercredi, à l’arrestation de deux individus, dont un avec des antécédents judiciaires dans des affaires de mœurs et de vols, soupçonnés du meurtre d’un épicier, dont le cadavre a été retrouvé carbonisé, mardi, dans la région de Arbaa Sahel, à 20 km de la ville de Tiznit.

Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique, jeudi, que les recherches et investigations menées par les éléments de la brigade de police judiciaire, soutenues par les analyses et expertises réalisées, ont permis de définir l’identité des deux individus et de les arrêter successivement à Tiznit et aux environs de Chichaoua.

Les fouilles ont permis de retrouver en leur possession des biens personnels du défunt en plus d’une partie des moyens utilisés dans l’exécution du crime, précise le communiqué.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le principal accusé dans cette affaire (I.H.) entretenait une « relation suspecte » avec la victime, et l’avait ligoté, avec l’aide du second accusé (I.K.), suite à un conflit personnel, souligne la DGSN, ajoutant que les deux individus ont procédé, dans un premier temps à des retraits de sommes d’argent du compte bancaire de la victime en utilisant sa carte bancaire, avant de le tuer par strangulation en utilisant un ruban adhésif et des fils de fer.

Par la suite, ils ont mis le feu à sa dépouille avant de l’abandonner dans la région d’Arbaa Sahel et d’incendier sa voiture qui sera abandonnée à environ 54 km de Tiznit, fait savoir le communiqué.

Les deux accusés ont été placés en garde à vue et mis à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet général près la Cour d’Appel d’Agadir.

La brigade de la police judiciaire de Tiznit avait entamé les investigations immédiatement après avoir reçu, dimanche dernier, une plainte du fils de la victime signalant sa disparition dans des circonstances mystérieuses, conclut le communiqué.

Commentaires