PARTAGER

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais ce mercredi coïncide avec la journée nationale des mosquées qui va passer prèsqu’inaperçue puisque le département des Habous et des affaires islamiques « célèbre  » cette journée très discrètement, sans tambours ni trompettes, presque dans l’anonymat.

Et pourtant, cette journée mériterait une célébration en bonne et due forme, vu que les mosquées sont des espaces qui comportent des valeurs spirituelles et religieuses très nombreuses et très importantes pour la majorité des marocains. Honnêtement, on a vu des dizaines de festivals s’organiser pour bien moins que cela alors franchement on aurait pu faire un petit geste pour montrer l’intérêt que nous avons pour nos mosquées et l’importance qu’elles ont dans le quotidien des marocains.

Il n’y a pas que le département des Habous qui est concerné, mais plusieurs autres parties qui auraient dû se manifester comme les communes, les écoles et la société civile pour ne citer que ceux là, car il convient de fêter notre patrimoine et de valoriser ce qui a de la valeur aux yeux des citoyens surtout lorsqu’il s’agit d’une valeur affective et immatérielle en partage entre les croyants.
Sinon, nos mosquées ressemblent à notre société, à nos villes et nos quartiers puisqu’il se trouve des mosquées de un à cinq étoiles selon le standing des quartiers où elles se trouvent.
Mais , cela c’est bien une autre histoire.
Sinon, comme il est devenu fréquent de se faire arrêter comme un vulgaire terroriste dans certains pays européens juste pour le » délit » de prononcer Allah Akbar, il faut croire que nos mosquées sont un véritable refuge pour ceux qui veulent être intègres sans être intégristes et un antidote contre tous les extrémismes.

Hafid FASSI FIHRI

Commentaires