PARTAGER
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guitterres, n’attend plus que le feu vert de Rabat et du Polisario pour confirmer dans ses fonctions, celui qu’il s’est choisi comme envoyé spécial pour le Sahara en remplacement du diplomate américain Christopher Ross à qui il a demandé de démissionner en raison de ses mauvaises relations avec la diplomatie marocaine.
Horst Kohler, 74 ans, celui qui est appelé à lui succéder, n’est pas inconnu puisqu’il s’agit de l’ancien président de l’Allemagne entre 2004 et 2010, issu du même parti démocrate-chrétien que la chancelière Angela Merkel mais qui reste peu porté sur les dossiers politiques et les crises comme celle du Sahara sur lequel il est appelé à travailler.
Si le Maroc a toujours souhaité que ce soit un européen qui prenne en charge cette question de l’ONU , ce n’est pas le cas du Polisario dont la préférence va à un américain qui aurait l’oreille de la diplomatie américaine pour mieux peser sur les négociations et moins favoriser le Maroc.
le nouveau secrétaire général de l’ONU, Antonio Guitteres, récemment arrivé à la tête de l’organisation, a voulu dès le départ que Ross mette fn à sa mission pour débloquer la situation et nommer à sa place un européen, d’où son choix pour l’ancien président allemand qui reste à confirmer.
Par Jalil Nouri

Commentaires