PARTAGER

Une trentaine de personnes dont des artistes se sont allongées lundi, le visage contre le sable de la plage de Rabat, pour rendre hommage à Aylan, l’enfant syrien devenu le symbole du drame des migrants en Méditerranée.

Vêtues d’un tee-shirt rouge comme le garçonnet, et pour certaines d’un bermuda bleu, elles ont imité la position dans laquelle le corps de l’enfant a été retrouvé par la police turque, échoué sur une plage, et sont restées figées ainsi pendant environ vingt minutes.

« J’ai mal pour cette humanité et je me dis qu’en tant qu’artiste mon devoir est de réagir et de venir ici avec mes collègues pour dire qu’un petit geste peut valoir beaucoup », a expliqué l’actrice marocaine Latifa Ahrar, une des organisatrices de ce rassemblement.

Commentaires