PARTAGER
Depuis quelques jours , l’Algérie connait une vraie contamination en matière de racisme anti-africain, surtout au niveau de ses plus hauts responsables. Après les déclarations choc du directeur de cabinet du président algérien, soutenu dans sa sortie contre les migrants sans cacher des soubassements racistes envers les subsahariens, et qui a réussi à embarquer avec lui dans cette campagne haineuse et nauséabonde certains membres du gouvernement comme le chef de la diplomatie ainsi que d’autres hauts responsables, l’état algérien multiplie les bévues et les contradictions depuis plusieurs jours en prônant la solidarité avec le reste du continent mais en accusant les africains de tous les maux du pays.
Autre contradiction de taille à son actif, cette campagne menée activement pour concurrencer le Maroc pour accueillir la prochaine coupe d’Afrique des Nations et que l’Algérie n’a aucune chance d’obtenir, comparée à un Maroc autrement plus accueillant et terre d’asile pour les migrants africains. Plus grave encore dans cette polémique qui enfle à l’international après les vils propos tenus par les hauts responsables algériens, aucune voix de l’entourage présidentiel ne s’est élevée contre cette dérive qui vie à accréditer l’idée queles responsables algériens ne sont en rien responsables de la grave crise de gouvernance qui sévit dans leur pays et au sommet de l’état.

Commentaires