RAMED : La généralisation sera rapide

RAMED : La généralisation sera rapide

396
0
PARTAGER

Dans une interview accordée au quotidien «L’Economiste», le ministre a noté que les citoyens doivent pouvoir accéder aux soins avant d’aborder le recouvrement, soulignant que ce système figure parmi les dossiers prioritaires de son département.

«Nous allons engager des réformes pour renforcer la déconcentration et la régionalisation à travers un nouveau partage des rôles entre les niveaux central et régional», a fait savoir le ministre, relevant que la refonte du financement vise à améliorer davantage la solvabilité de la demande par la solidarité et la mutualisation du risque.

«Le financement global de la santé sera augmenté», a-t-il annoncé.

A cela s’ajoute la réforme hospitalière qui ambitionne d’améliorer la qualité des prestations par le renforcement de l’autonomie des hôpitaux, la mise à niveau de leurs équipements, des bâtiments et l’introduction de nouveaux outils de gestion.

Le ministre a, par ailleurs, estimé qu’il est urgent de mettre fin à la psychiatrie asilaire en intégrant la santé mentale dans la pratique médicale quotidienne.

Soulignant que cette catégorie de patients est stigmatisée, le ministre a précisé que la première action est d’affecter à la psychiatrie plus de postes budgétaires, le but étant d’intégrer cette spécialité dans toutes les unités hospitalières pour avoir des structures aux dimensions humaines

A ce propos, le développement de partenariats avec les ONG et la coopération internationale sera indispensable, a relevé El Ouardi.

Pour ce qui est des axes stratégiques de son département, le ministre a promis de veiller au développement d’une politique de proximité de la prise en charge des urgences hospitalières et pré-hospitalières notamment par la réorganisation, la restructuration et l’équipement des services d’urgences et la mise en place du Samu.

Il s’agit également de développer le rôle du ministère en tant que garant de l’équité, la distribution de l’offre et de la démocratisation des soins, a-t-il ajouté, soulignant que l’objectif est de rendre confiance dans le système de santé via la moralisation du secteur, l’amélioration de l’accueil, l’information, la propreté, la disponibilité des médicaments et du matériel médico-technique.

Rappelant que le secteur de la santé a réalisé des acquis, notamment le recul de la mortalité maternelle et infantile, M. El Ouardi a souligné l’importance de l’accès de tous les citoyens à des soins de santé au moment opportun, selon leurs besoins et leur capacité de paiement.

Concernant les mesures entreprises pour réduire les prix des médicaments, El Ouardi a fait remarquer qu’il faudra mettre en place des mécanismes pour protéger les médicaments essentiels et de très grande utilité pour la population, ajoutant qu’il s’agira également d’investir dans le médicament générique. «L’objectif est de protéger le pouvoir d’achat de la population et lui garantir un accès suffisant aux médicaments indispensables et essentiels» par le biais notamment de l’ajustement de la politique de remboursement.

 

 

 

Par MAP_________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires