PARTAGER

Bien que les graves propos du ministre d’état aux droits de l’homme Mustapha Ramid remontent à la fin du mois de septembre dernier, ce n’est qu’aujourd’hui que les organisations de défense des libertés individuelles et des droits de l’homme demandent au gouvernement de statuer sur cette question. Mustapha Ramid, bigame invétéré et pilier du conservatisme pratiqué au sein du PJD, avait été interrogé par des journalistes à Genève lors de sa participation au Conseil de l’Onu sur les perspectives de la réforme du code pénal et ce qu’il adviendrait de la situation des homosexuels dans le pays, il avait affirmé que cette question ne serait jamais à l’ordre du jour et qu’aucun marocain n’accepterait la décriminalisation des relations entre personnes du même sexe. Et le ministre d’état chargé des droits de l’homme de conclure ses propos en assénant cette phrase: ces personnes sont des ordures. Le tollé créé par cette phrase est revenu sur le tapis et les ong comptent bien ne pas la laisser passer ainsi.

Avec une lettre adressée au roi en personne et une démarche officielle auprès du chef du gouvernement, elles estiment qu’il s’agit d’une violation de la constitution et du respect du aux citoyens, pour se demander au bout du compte, s’il n’y a pas eu erreur de casting sur le ministre et s’il est bien à son poste. Depuis qu’il s’y trouve, Mustapha Ramid a multiplié les propos et les positions incontrôlés.

 

Commentaires