Rapport de l’Omdh : Le scrutin du 25 novembre respectueux de la...

Rapport de l’Omdh : Le scrutin du 25 novembre respectueux de la loi

133
0
PARTAGER

Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de son rapport sur l’observation des élections législatives du 25 novembre, l’Omdh a conclu, à travers l’observation menée dans certaines circonscriptions, des réseaux sociaux et de la presse écrite, que ce scrutin a été un vecteur important pour la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle Constitution.

Les auteurs du rapport ont également affirmé que les élections du 25 novembre se sont déroulées dans un climat «empreint de neutralité et de transparence», précisant que «les irrégularités» relevées n’ont pas touché le fond de cette opération électorale.

Le rapport a, également, fait état d’»un recul des pratiques de corruption qui nuisaient aux élections» et de l’existence d’un nombre élevé des bulletins blancs, malgré l’importance de la participation à ce scrutin.

Par ailleurs, le rapport déplore «une déficience durant la campagne électorale, au niveau des débats politiques se rapportant aux problèmes substantiels ayant trait entre autres à la démocratie et à la citoyenneté».

En revanche, il a constaté une «nette amélioration de l’accès des citoyens à l’observation des élections et leur interaction positive avec l’opération électorale. Cela s’est traduit à travers leurs témoignages se rapportant au déroulement de ces élections».

Le rapport relève «l’absence de vote par procuration des MRE» et «une certaine tergiversation de la part de la société et des acteurs politiques concernant la mise en œuvre de l’approche-genre à l’horizon d’une parité entière».

L’Omdh conclut son rapport par une série de recommandations à l’horizon des prochaines élections communales et régionales prévues l’année prochaine, dans lesquelles elle insiste sur «la nécessité de renouvellement des listes électorales en se basant sur les données fournies par les services concernés par les cartes d’identité nationales et faire en sorte que le jour du scrutin ( à l’exception du vendredi ) soit un jour férié pour permettre à tous les fonctionnaires et salariés de se rendre aux urnes».

Elle a, en outre, appelé à une mise à niveau de la justice et de la police dans la perspective de créer une police spécialisée dans l’observation des élections. L’organisation a, également, appelé à la mise en place d’une Charte éthique engageant les présidents des municipalités et les maires pour le gel des projets devant être initiés avant les élections.

L’Omdh a aussi lancé un appel aux médias pour jouer leur rôle dans la sensibilisation et l¿éducation des citoyens de façon régulière et non saisonnière» et a souligné la nécessité de la mise en place d’une charte éthique relative aux campagnes électorales dans les sites internet et des réseaux sociaux».

Les recommandations mettent l’accent sur la nécessité de développer les procédures pour une application stricte des lois en matière de libertés individuelles et collectives et de lutter contre l’usage illicite de l’argent et de veiller à la sécurité des citoyens durant la période des campagnes électorales et le jour du vote, et d’utiliser les NTIC comme outil efficace dans le soutien à la démocratie participative.

L’OMDH a d’autre part prôné «une refonte des programmes scolaires et éducatifs afin qu’ils contribuent à l¿approfondissement des valeurs civiques et démocratiques, et appeler à veiller à les consacrer dans la vie quotidienne dans la perspective d’édifier une société démocratique. Elle a de même appelé à veiller à l’intégration de toutes les langues (arabes, amazighe, dialecte et hassanie) dans les différentes étapes des élections.

Par MAP______________

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires