Rapprochement Maroc-Algérie : «Le dépassement des obstacles, priorité absolue»

Rapprochement Maroc-Algérie : «Le dépassement des obstacles, priorité absolue»

289
0
PARTAGER

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saâd-Eddine El Othmani, a affirmé que le dépassement des difficultés qui entravent le rapprochement avec l’Algérie est «une priorité absolue» pour le Maroc, ajoutant que sa visite dans ce pays «témoigne de l’importance du développement des relations avec les frères en Algérie».

El Othmani a souligné, dans un entretien, avoir pressenti du côté algérien «une disposition à développer de nouvelles relations», notant que les deux parties ont convenu d’entreprendre de nouvelles démarches lors des prochains mois.

Le ministre a estimé que sa visite en Algérie «n’est pas intervenue pour résoudre les problèmes en suspens et complexes qui datent de longtemps», relevant toutefois qu’il existe «une volonté commune» d’améliorer ces relations dans certains domaines et dossiers.

«Les dossiers complexes ne peuvent être résolus rapidement, cela nécessite plus de temps», a-t-il fait valoir, affirmant que sa rencontre avec le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, qu’il a qualifiée de «sérieuse et positive», a porté sur «les relations entre les deux pays et la nécessité de poursuivre la coopération sectorielle qui a débuté en 2011 tout en maintenant le contact pour surmonter les entraves qui affectent les relations bilatérales».

Il a ajouté avoir abordé avec le Président algérien «les questions des frontières et du Sahara», soulignant que Bouteflika «a la volonté d’aborder les choses d’une nouvelle manière pour aller de l’avant».

El Othmani a indiqué avoir abordé, lors de son entretien avec le Président algérien, les réformes politiques menées par le Maroc, le Printemps arabe, les expériences tunisienne, égyptienne et libyenne et le dossier syrien, ajoutant que les deux pays ont convenu, à l’issue de sa visite en Algérie, de développer la coopération bilatérale et de relancer l’Union du Maghreb arabe.

Lors de sa visite en Algérie, El Othmani a eu des entretiens avec son homologue algérien, Mourad Medelci, portant sur les relations bilatérales et la dynamisation de la coopération maghrébine.

Les deux ministres ont examiné plusieurs propositions, dont la diversification des domaines de coopération et son évaluation au niveau des secteurs ayant fait l’objet de rencontres entre les deux pays à l’image de ceux de l’énergie, l’agriculture et la jeunesse.

Les deux parties ont convenu de la tenue en 2012 de la Haute commission mixte entre les deux pays comme ils ont proposé d’encourager les rencontres entre hommes d’affaires, entreprises, parlementaires, acteurs de la société civile en vue de jeter des ponts solides pour promouvoir la coopération et l’échange d’expériences et d’expertises.

Pour ce qui est des mécanismes de coopération, les deux parties ont décidé de tenir une réunion tous les six mois au niveau des ministres des Affaires étrangères pour évaluer les réalisations de tout ce qui a été convenu et mettre en place de nouveaux programmes.

Au plan maghrébin, les deux parties ont convenu de la poursuite de la coopération et la concertation pour dépasser la stagnation que connaît l’Union du Maghreb arabe (UMA) et pour redynamiser ses institutions.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a également eu une rencontre avec Abdelaziz Belkhadem, ministre d’Etat, représentant personnel du Président algérien au cours de laquelle ils ont abordé les relations entre le Maroc et l’Algérie, sous leurs différents aspects, et évoqué les problématiques qui se posent actuellement.

MAP _________

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires