Recensement : le RGPH n’a aucun rapport avec aucune institution chargée de...

Recensement : le RGPH n’a aucun rapport avec aucune institution chargée de donner ou retirer des avantages

351
0
PARTAGER

« Aucune autorité administrative, financière ou judiciaire n’a ni le droit ni la possibilité d’accéder aux informations recueillies auprès des ménages », a indiqué M. Lahlimi dans un entretien accordé à la MAP, quelques jours avant le lancement effectif du RGPH, soulignant que les noms des citoyens vont disparaitre des questionnaires lors du traitement des données.

Le Haut-commissaire a indiqué que « certaines rumeurs peuvent circuler du fait des attentes et des souhaits de certaines catégories sociales qui aspirent en tirer profit ».

Ainsi, M. Lahlimi a tenu à préciser que « le recensement a pour unique objectif de donner une photographie de la réalité sociale de chaque territoire au niveau national pour permettre aux décideurs politiques de faire des plans de développement du pays pour la décennie à venir ».

Concernant les difficultés que les recenseurs peuvent rencontrer pour établir des contacts avec les familles, en raison de l’absence du chef du ménage par exemple, M. Lahlimi a fait savoir que le recenseur doit lui laisser un message pour fixer un rendez-vous, sinon il s’adresse aux voisins, au gardien de l’immeuble ou aux autorités de proximité.

Tout en invitant les Marocains à répondre aux recenseurs, M. Lahlimi a souligné que le citoyen a l’obligation morale et légale de répondre aux questions du recensement.

« La loi oblige chaque citoyen à répondre aux questions du recensement, autrement il peut faire l’objet de poursuites à caractère pénal », a prévenu M. Lahlimi, tout en mettant l’accent sur l’obligation pour les recenseurs de respecter le secret professionnel.

Dans ce contexte, des campagnes de sensibilisation et de communication ont été lancées par le HCP afin d’informer les ménages de l’objectif, des conditions de réalisation du recensement et de son utilité pour le Royaume.

Concernant les bidonvillois, M. Lahlimi a noté qu’ils seront recensés de la même manière que les autres ménages, ajoutant que le questionnaire du recensement traite des aspects relatifs à la situation des individus et des logements, notamment les matériaux dont sont construit les logements, l’ancienneté du logement et la disponibilité des services de base (eau, électricité, assainissement, traitement des déchets ) afin de relever le degré de leur précarité.

La phase d’exécution du recensement va commencer par la reconnaissance des zones de travail par les recenseurs et les contrôleurs les 30 et 31 août 2014, suivie par la collecte des données par entrevues directes avec les ménages et les personnes du 1er au 20 septembre prochain.

Le HCP a mobilisé plus de 53.000 recenseurs et 20.000 contrôleurs et superviseurs pour la réalisation de toutes les opérations relatives au RGPH 2014.

Les travaux cartographiques ont permis de découper le territoire national en plus de 48.000 districts de recensement, afin de pouvoir recenser toutes les villes et campagnes selon les normes internationales.

Un budget d’environ 900 millions de dirhams (MDH) a été consacré à cette opération, destiné aux paiements des indemnités aux participants au RGPH 2014, à hauteur d’environ 626 MDH (69,74 % du budget global), à la mobilisation des véhicules avec plus de 138 MDH (15,43 % du budget) et à l’achat de l’ensemble des biens et services nécessaires au déroulement de cette opération d’un montant de près de 133 MDH (14,82 % du budget).

Actu-maroc.com ___________________________________________

Commentaires