Maison A la une RÉDUIT AU SILENCE, BENKIRANE FAIT PARLER DE LUI

RÉDUIT AU SILENCE, BENKIRANE FAIT PARLER DE LUI

2300
0
PARTAGER

L’ancien chef du gouvernement et leader du PJD, en chute libre sur la scène politique, continue de constitue une menace de déstabilisation pour le gouvernement et sa formation. Sa sortie fracassante sur la campagne de boycott par les consommateurs de certains produits a jeté de l’huile sur le feu pour lui valoir les foudres de la direction du PJD qui lui aurait intimé l’ordre de s’exprimer sur cette questions et d’autres.

Toutes ses apparitions publiques dans les meetings du PJD ont été interdites jusqu’à nouvel ordre, sans que le concerné ne proteste.  Après avoir estimé que le boycott ne devrait pas concerner le lait « Centrale » et l’eau minérale « Sidi Ali » dont les rix n’auraient pas augmenté, selon lui, il a dit comprendre le boycott des carburants « Afriquia » pour les hausses successives et injustifiées de leur prix à la pompe. De quoi relancer son vieux différend avec son ancien ennemi politique, Aziz Akhanouch, le ministre de l’agriculture, milliardaire et président de la formation du RNI, à la tête parallèlement du groupe distributeur de cette marque de produits pétroliers.

Cette attaque a fait réagir au sein du gouvernement et raviver les soupçons de la responsabilité des partisans de Benkirane sur les réseaux sociaux dans cette campagne de boycott.

L’affaire ne cesse d’enfler et le ministre Akhanouch ne parvient plus à contenir sa colère d’où le silence imposé à Benkirane, en attendant que passe l’orage.

Commentaires