Réformes constitutionnelles: la presse française salue la « révolution » faite par SM le...

Réformes constitutionnelles: la presse française salue la « révolution » faite par SM le Roi

188
0
PARTAGER

Le quotidien « Libération », qui publie à sa Une « Maroc: Mohammed VI fait sa révolution », relève que SM le Roi « a surpris son peuple en annonçant mercredi une réforme des institutions qui, si elle devenait effective, transformerait le pays en monarchie constitutionnelle ».

Le Souverain « aura pris tout le monde de court. Onze minutes de discours, sept points et une réforme majeure pour le royaume », écrit le journal, dans un article sous le titre « L’étonnant discours d’un Roi ».

Le quotidien rapporte le témoignage du journaliste Ignace Dalle qui souligne que les réformes annoncées par le Souverain constituent « un tournant historique à condition qu’elles se concrétisent ».

Ce spécialiste du Maroc souligne aussi que SM le Roi a « choisi une personnalité honnête et très respectée venant de la gauche, Abdeltif Mennouni », notant que « tout cela va dans le bon sens ».

Le quotidien +Le Figaro+ fait, lui aussi, état de la « surprise » provoquée par le discours royal annonçant « de profonds changements constitutionnels »

« Sans être confronté à une révolte populaire, le Maroc se distingue une fois de plus dans un monde arabe en orchestrant ses mutations », souligne le journal.

Dans un éditorial, sous le titre « Le Maroc en bonne voie », Pierre Rousselin affirme que « l’ambitieuse réforme de la Constitution annoncée mercredi soir (…) montre que le Maroc entend rester un modèle dans un monde arabe gagné par la démocratisation », rappelant que « dès son arrivée au pouvoir, il y a douze ans, le Souverain, alors âgé de 36 ans, avait été salué comme un modernisateur courageux et déterminé ».

« Désormais, c’est un vaste chantier qui est ouvert pour apporter à la monarchie marocaine un socle constitutionnel et des institutions adaptées à la nouvelle donne », estime le quotidien, notant que la réforme annoncée va bien au-delà du renforcement du rôle du Premier ministre et du Parlement, « puisqu’il s’agit aussi de reconnaître la diversité nationale et donc l’identité berbère, de garantir la séparation des pouvoirs en assurant l’indépendance de la justice et de mettre en oeuvre une régionalisation fondée sur des élections locales ».

Le Souverain donne ainsi un coup d’accélérateur « spectaculaire au rythme des réformes en annonçant que la révision constitutionnelle sera soumise au suffrage universel par voie de référendum », note aussi l’éditorialiste.

S’agissant du mouvement de protestations dans le monde arabe, Pierre Rouselin, souligne que « la situation au Maroc est particulière dans la mesure où la monarchie bénéficie d’une légitimité très large ».

Le Figaro conclut qu' »une ouverture politique sans les soubresauts des pays voisins est possible. Reste à mener à bien le projet de révision constitutionnelle et, ensuite, de le faire entrer dans les faits. C’est un vaste défi pour l’ensemble de la société marocaine (…) pour que l’exemple marocain puisse continuer à inspirer les autres pays arabes ».

« L’exception marocaine dans un monde arabe bouleversé », titre, pour sa part, le quotidien économique +La Tribune+, notant que les mesures annoncées par SM le Roi constituent « une vague de démocratisation, dans un pays voisin des révolutions ».

Mais « ce serait une erreur de dire que cette annonce s’est faite en réaction aux événements de la région. Ce discours s’inscrit dans la poursuite de la politique de régionalisation commencée il y a deux ans », relève le géo-politologue français Charles Saint-Prot, cité par le journal.

« Le roi intervient à la suite de la remise d’un rapport d’experts sur les réformes à entreprendre », poursuit ce Directeur de l’Observatoire d’études géopolitiques (OEG-basé à Paris), qui met l’accent sur une « exception marocaine à triple titre ».

« D’abord, la monarchie est soutenue par la majorité des marocains, étant un symbole d’unité nationale et de stabilité », a-t-il souligné, notant que sur le plan économique, « le processus de modernisation engagé par Mohammed VI a diversifié et consolidé l’économie du pays, avec par exemple le développement des industries et des énergies nouvelles ».

Sur le plan social, il met en exergue « les politiques volontaristes de créations d’emploi, en particulier dans le tourisme, qui ont certes permis de ramener le chômage national sous la barre des 10 pc ».

De son côté, le quotidien +La Croix+ affirme que « ci toutes les annonces (faites par le Souverain, ndlr) se concrétisent, le 9 mars 2011 deviendra une date importante de l’histoire du royaume ».

« Peut-être même celle qui aura amorcé le virage du régime vers une authentique monarchie constitutionnelle, pouvant ressembler, à terme, au modèle anglais ou espagnol », souligne le journal.

Il relève que le changement politique qui doit accompagner les réformes est de « grande ampleur, et le roi du Maroc l’a détaillé, dans ses points quatre, cinq et six »: « un Parlement issu d’élections libres et sincères » , « un gouvernement élu, émanant de la volonté populaire exprimée à travers les urnes », et « la moralisation de la vie publique et la nécessité de contrôle des comptes ».

Le quotidien estime ainsi que « le virage politique reste important », car il a été « salué, même par des opposants ».

Même son de cloche pour +France Soir+. Le quotidien populaire s’intéresse aux réactions largement favorables au discours tant sur le plan national qu’international.

L’homme d’affaires Karim Tazi, cité par le journal, salue « la rigueur » et « la construction intellectuelle » d’un discours qui « n’a éludé aucune question ». « Le champ est maintenant ouvert. Tout est négociable. C’est un bon départ », ajoute-il.

Le quotidien se fait l’écho aussi de la réaction du ministère français des Affaires étrangères qui, par la voix de son porte-parole Bernard Valero, a salué « un discours majeur pour le Maroc comme pour l’ensemble de la région ».

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires