Remaniement ministériel en Egypte avant l’arrivée d’une délégation du FMI

Remaniement ministériel en Egypte avant l’arrivée d’une délégation du FMI

151
0
PARTAGER

L’Egypte a absolument besoin de la bénédiction du Fonds monétaire international (FMI) pour éviter l’effondrement de son économie. Or, le FMI a suspendu les négociations sur un prêt de 4,8 milliards de dollars à accorder au Caire du fait des désordres politiques provoqués par la décision du président Mohamed Morsi de s’octroyer des pouvoirs renforcés grâce à un décret controversé.

Même si la situation reste tendue, Le Caire insistera sur le retour au calme et la fin des manifestations de l’opposition. Un autre argument devrait être évoqué : la dévaluation de la livre égyptienne, qui a perdu plus de 5% de sa valeur face au dollar.

Ces arguments suffiront-ils à faire oublier que le déficit record du budget n’a pas été comblé ? Le gouvernement a dû geler des hausses d’impôts pour calmer la colère populaire et aucune subvention n’a pratiquement été levée. Par ailleurs, les investissements sont au point mort tandis que le tourisme connaît une baisse dramatique. Cependant, Le Caire est convaincu d’avoir un as dans sa manche : le soutien de Washington.

 

rfi.fr/actu-maroc.com_________________

 

 

Commentaires