Maison A la une RENAISSANCE DU RNI APRÈS L’ENTERREMENT DU PAM

RENAISSANCE DU RNI APRÈS L’ENTERREMENT DU PAM

918
0
PARTAGER
La sortie remarquée de Aziz Akhenouch ce week-end à Agadir devant le congrès régional de sa formation du RNI a donné le signal d’un nouveau départ pour ce parti qui semble avoir donné rendez-vous à ses troupes pour 2021, date des prochaines élections législatives. Ce cap fixé n’est pas surprenant, car depuis son arrivée à la tête du RNI, l’actuel ministre de l’agriculture et homme d’affaires fortuné, n’a cessé de promettre la première place sur l’échiquier à ses troupes, à l’issue de ce scrutin. Tout dans ses positions, ses déclarations, ses engagements insiste sur cette victoire.
L’homme continue de recruter à tour de bras aussi bien au Maroc qu’à l’étranger des profils pointus pour l’accompagner dans sa montée en puissance et pour donner corps le moment venu,en plus du vivier de ministres et de cadres dont il dispose, largement, à ses grandes ambitions.
Parmi celles-ci, on l’aura remarqué, tellement cette promesse vaut à elle seule un programme pour le Maroc, la création de 2 millions d’emplois d’ici 2025, si le RNI prend les rênes du gouvernement au lendemain des législatives de 2025 pour tourner la page des gouvernements dirigés par le PJD qui ont échoué dans toute la ligne dans ce domaine prioritaire, pourtant, de la lutte contre le chômage, un frein à tout développement harmonieux .
Il est donc tout à fait normal qu’Akhenouch,qui estime que le PAM, noyé dans ses problèmes internes ne peut plus constituer une alternative au PJD et que seul le RNI peut relever ce défi en s’en donnant les moyens. Avec lui, il est vrai, les moyens ne manquent pas, ni les hommes et femmes.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires