Rencontre de sensibilisation à Rabat sur la violence faite aux femmes

Rencontre de sensibilisation à Rabat sur la violence faite aux femmes

304
0
PARTAGER

La ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, Mme Nouzha Skalli, a précisé dans une déclaration à la MAP que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 8ème campagne nationale de lutte contre la violence faite aux femmes organisée par le ministère à l’échelon national en partenariat avec des associations de la société civile, sous le signe « Implication des hommes dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes ».

Cette rencontre de sensibilisation se veut un message à l’ensemble des acteurs pour oeuvrer dans un cadre participatif afin de réaliser l’égalité entre les deux sexes et lutter contre la violence à l’égard des femmes, a-t-elle ajouté, notant que le gouvernement s’attèle à l’élaboration d’un plan d’action national pour la lutte contre toutes les formes de discrimination et la promotion de l’égalité entre les deux sexes et ce, dans le cadre de l’agenda gouvernemental de l’égalité 2010-2015.

Cet agenda, qui comportera quelque 100 actions clés et mesures, sera adopté par plusieurs départements ministériels à travers neuf domaines définis comme prioritaires et 30 objectifs, a expliqué la ministre.

De son côté, la coordinatrice de l’association Jossour-forum des femmes marocaines, Mme Ghizlane Benacher, a indiqué que son association ambitionne, via l’organisation de rencontres de sensibilisation en collaboration avec le ministère du développement social, de la famille et de la solidarité, mettre un terme au phénomène de la violence psychique et physique faite aux femmes et promouvoir l’implication des hommes dans la lutte contre ce phénomène.

Le phénomène de la violence à l’égard des femmes s’étend à l’enfant, et de ce fait il se répercute négativement sur toute la famille, a-t-elle fait remarquer.

« Le phénomène de la violence du point de vue sociologique » et « le phénomène de la violence du point de vue psychologique » sont les principaux axes débattus lors de cette rencontre, marquée par la participation de spécialistes de psychologie et de sociologie et nombre d’acteurs féminins.

La présentation d’une pièce théâtrale improvisée traitant des questions de la violence familiale, interprétée par des bénéficiaires du centre de citoyenneté, était également au programme de cette rencontre, en plus d’une exposition d’arts plastiques traitant des souffrances de la femme violentée.

 

Commentaires