Rencontre entre les acteurs politiques et économiques de Tanger et les investisseurs...

Rencontre entre les acteurs politiques et économiques de Tanger et les investisseurs espagnols

288
0
PARTAGER

Cette rencontre vise à informer les investisseurs espagnols de la ville de Tanger, deuxième pôle économique du Maroc, sur les faits réels et les circonstances de ces évènements, loin du traitement tendancieux et des mensonges véhiculés par les médias espagnols et des positions partiales et hostiles adoptées par le Parti populaire espagnole (PP).

Selon des chiffres de la Chambre espagnole de commerce et d’industrie de Tanger, la région de Tanger-Tétouan compte plus de 220 entreprises espagnoles, dont 135 à Tanger, opérant dans divers secteurs tels la confection, l’industrie alimentaire, le tourisme et les services.

Cette réunion, tenue en présence de parlementaires, élus et représentants d’associations professionnelles, a été marquée par la projection d’une vidéo retraçant l’intervention pacifiste des forces de l’ordre pour démanteler le camp de Gdiem Izik, ainsi que les actes de violence perpétrés par des miliciens à la solde des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume.

Intervenant à cette occasion, le maire de Tanger, M. Fouad El Omari, a souligné la solidité des relations historiques liant le Maroc et l’Espagne et les peuples des deux pays, ajoutant que « les intérêts des investisseurs espagnols ne souffriront en aucun cas de répercussions à cause des positions de certaines parties espagnoles vis-à-vis de l’intégrité territoriale du Royaume ».

Après avoir noté la position positive du gouvernement espagnol à ce sujet, M. El Omari a regretté les agissements de certains partis politiques espagnols, non favorables à l’entente mutuelle et à la promotion de la coopération entre les deux pays et les deux peuples.

Le maire de Tanger a aussi annoncé l’organisation d’une visite à Laâyoune au profit des investisseurs espagnols installés à Tanger, afin de prendre la mesure réelle de ces évènements qui n’ont rien avoir avec les allégations de certains médias espagnols.

De son côté, le président de la Chambre espagnole de commerce et d’industrie de Tanger, M. José Estevez, a appelé les deux pays à oeuvrer pour le renforcement des liens économiques et des échanges commerciaux, ajoutant que l’implantation des entreprises espagnoles à Tanger, ou dans les autres régions du Maroc, devenant ainsi des entreprises maroco-espagnoles par excellence, s’inscrit dans le cadre du renforcement et de la concrétisation de ces relations économiques.

Pour sa part, le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la wilaya de Tanger, M. Omar Moro, a condamné les actes de provocatios menés par le PP contre le peuple marocain, estimant que « l’esprit de coopération et d’action commune entre les deux pays ne signifie pas que l’on puisse porter atteinte à la souveraineté marocaine ».

Tout en rappelant que le Maroc constitue le premier partenaire économique de l’Espagne en dehors de l’Union européenne, il a indiqué que « les crises provoquées par certaines parties espagnoles pour servir un agenda électoral aux dépens du Maroc ne prennent pas en considération les intérêt des deux pays », affirmant toutefois qu’elles n’auront aucun impact sur les relations privilégiées avec les investisseurs espagnols.

 

Commentaires