Rencontres à Amsterdam des avocats des  » victimes des médias espagnols  »...

Rencontres à Amsterdam des avocats des  » victimes des médias espagnols  » avec des institutions néerlandaises

328
0
PARTAGER

Il s’agit des avocats de Mme El Ghalia Bouasria et M. Abdessalam Ansari, donnés pour morts par l’agence « Europa Press » lors des incidents de Laâyoune, et des défenseurs des membres de la famille marocaine dont la chaine « Antena 3″ avait diffusé, d’une manière délibérée, une photo d’un crime commis à Casablanca comme étant révélatrice de ces tragiques événements.

Ils seront également reçus par des représentants d’organisations néerlandaises et internationales de défense des droits humains dont Amnesty International.

Une conférence de presse avec les médias néerlandais sera également organisée, vendredi à Amsterdam, pour jeter la lumière sur ces affaires qui portent atteinte autant à l’intégrité des victimes qu’à l’ensemble du peuple marocain.

L’avocat du journal marocain « Al Ahdath Al Maghribia », détenteur des droits d’auteur du cliché manipulé, objet d’une autre plainte, participera également à cette rencontre.

Trois procès en Espagne et un autre en Belgique sont intentés contre la chaîne de télévision « Antena3″ pour l’exploitation et la diffusion, hors contexte, de la photo d’un drame familial, survenu en janvier dernier à Casablanca, l’attribuant aux derniers évènements de Laâyoune.

Mme El Ghalia Bouasria et M. Abdessalam El Ansari ont décidé, à leur tour d’intenter, une action en justice devant la juridiction compétente à Madrid pour demander réparation du préjudice subi suite à la publication d’une dépêche de l’Agence de presse espagnole « Europa press » rapportant que le Polisario annonce que 4 personnes dont les deux plaignants sont décédés après avoir essuyé des coups de feu de la part des forces de sécurité marocaines lors des évènements de Laâyoune.

Lors de cette conférence de presse, des explications seront fournies aux représentants des médias sur le mensonge et la falsification des réalités auxquels ont eu recours la chaîne de télévision ‘ »Antena 3 » et l’agence « Europa Press ».

 

Commentaires