PARTAGER

Les élèves marocains reprennent à partir de ce mercredi 9 septembre les chemins de l’école sans grands changements à par un : le calendrier des vacances qui ne sera plus le même pour tout le monde. En effet, pour encourager le tourisme interne et diminuer les encombrements sur les routes ainsi que les accidents, les congés scolaires seront pris par rotation en fonction d’un découpage de régions par le ministère de tutelle qui aborde cette nouvelle année scolaire avec les mêmes tares.

Ces handicaps ont pour noms la déperdition scolaire, les classes surchargées, un personnel enseignant sous-qualifié, des programmes inadaptés et un manque de vision. Un sombre tableau aggravé avec l’annonce de l’aggravation de l’analphabétisme qui atteint désormais un tiers de la population faisant du royaume l’un des derniers de la classe à l’échelon mondiale pour attribuer un blâme à tous les responsables passés à la tête de ce secteur qui engloutit chaque année une part importante du budget de la nation. L’espoir est plus que jamais placé dans la réforme de l’enseignement qui tarde à venir et qui reste la seule bouée de sauvetage pour l’avenir des enfants marocains, victimes de la gestion défaillante de leur éducation.

Commentaires