Réorganisation du commerce ambulant de poissons à Oujda: acquisition de 150 triporteurs...

Réorganisation du commerce ambulant de poissons à Oujda: acquisition de 150 triporteurs pour un coût de 4,2 MDH

637
0
PARTAGER

Une cinquantaine de poissonniers ambulants ont bénéficié de la première tranche d’un ambitieux projet de réorganisation du commerce ambulant de poissons à Oujda, qui s’insère dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), a déclaré à la MAP le chef de la division des affaires sociales, Mahmoud Hadrachi.

L’acquisition de 150 triporteurs équipés en caissons isothermes pour un investissement de 4,275.000 DH et la formation des bénéficiaires sur les aspects d’hygiène, de qualité de poisson, de sécurité routière, de comptabilité et de gestion, sont les principales composantes de ce projet, a-t-il dit, soulignant que l’opération d’aujourd’hui fait partie des activités marquant la célébration du 55ème anniversaire de la fête de l’indépendance.

Ledit projet a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’INDH, dont la contribution financière s’élève à 2.565.000 DH (60 pc du coût global), l’Agence de partenariat pour le progrès (1.282.500 DH), l’Office national des pêches (accompagnement) et l’Association de marchants ambulants de poissons à Oujda (427.500 DH), a fait savoir M. Hadrachi.

L’objectif étant d’accroître les revenus des 150 bénéficiaires, d’améliorer les conditions de transport et de commercialisation du poisson au détail et de formaliser le métier de commerce ambulant du poisson, a-t-il dit.

La ville d’Oujda a été dotée l’année dernière d’un marché de gros au poisson, dont la réalisation a nécessité un investissement global de 51,2 millions de dirhams, rappelle-t-on.

Fruit d’un partenariat entre l’Office national des pêches (ONP) et la Commune urbaine d’Oujda, le nouveau marché est situé à Village Toba, sur un terrain d’une superficie totale de 1,14 ha, dont 2.545 mètres carrés couverts. Il a été construit selon les normes internationales de qualité les plus exigeantes.

La nouvelle halle aux poissons, qui constitue le pivot de la réorganisation de la commercialisation des produits de la mer dans la région de l’Oriental, s’insère dans le cadre d’une démarche globale et intégrée qui prévoit, outre la construction de ce marché au poisson, l’appui technique à la ville d’Oujda pour la mise en place d’un réseau de marchés de détail, ainsi que l’encadrement et l’appui financier aux marchands ambulants pour les équiper en moyens de distribution appropriés, répondant aux standards de qualité.

 

Commentaires