PARTAGER
Comme les autres représentants des autres pays maghrébins, les sportifs marocains quittent un à un et la tête baissée, les jeux olympiques organisés cet été par le Brésil, pour mauvais résultats des les premières compétitions, preuve de leur préparation insuffisante pour certains et un niveau très bas dans l’ensemble qui ne sied guère à la compétitivité des JO.
Rares sont ceux qui ont convaincu d’avoir raté des médailles de justesse, car tous les disqualifiés jusqu’à présent ne rentrent pas au pays la tête haute avec le sentiment du devoir accompli et d’avoir manqué de chance pour mériter une récompense.
En judo, en boxe, en canoé-kayak, en cyclisme, à la natation, la moisson a été nulle en attendant l’entrée en lice des athlètes qui portent sur leurs épaules les espoirs de toute la nation et du dernier boxeur encore dans la course au titre, le champion Mohammed Rabie qui montera sur le ring ce jeudi avec le soutien assuré de tous les marocains qui misent sur sa médaille en or.
Certains analystes voient dans ces piètres résultats un net recul du sport national par rapport aux olympiades précédentes qui , même sans médailles, avaient permis à la délégation marocaine de laisser une excellente impression pour l’avenir.
Tous les regards se portent désormais, pour sauver la face, sur les épreuves d’athlétisme dans lesquelles le Maroc sera présent en force dans les prochains jours, mais il n’est pas certain , que là non plus, l’hymne marocain résonne à RIO à plusieurs reprises.

Commentaires