PARTAGER

Après y avoir goutè de nouveau ou en la découvrant pour la première fois, les consommateurs marocains l’apprécieront et en demanderont encore plus tellement elle est exquise.

Ainsi s’est exprimé le secrétaire américain à l’agriculture en annonçant le retours des exportations américaines de volaille vers le Marocaprès une longue absence.

Le Maroc avait ordonné une fermeture des frontières à la volaille américaine pour des raisons de sécurité alimentaire bien que les deux pays soient liés par un accord de libre-échange.

Ce motif d’interdiction ne serait plus valable et vient donner un coup de pouce aux agriculteurs américains bien que les ventes sur le territoire marocain ne dépasseront pas les 10 millions de dollars en attendant la fin des pourparlers portant sur l’importation par le Maroc d’autres produits alimentaires afin de relancer les échanges avec le partenaire américain au moment où ce dernier connait des difficultés avec d’autres pays appliquant des mesures de réciprocité suites aux arrêts des importations ou leur surtaxation par l’administration Trump.

Le Maroc ne représente, certes, qu’une infime partie des exportations américaines de viande de volaille qui atteignent les 4,3 milliards de dollars, mais cette mesure n’est qu’un premier pas vers une redynamisation des échanges commerciaux qui aideront Trump à mieux apprécier le rôle et la place du partenaire marocain sur la carte mondiale au moment où le camp des partenaires de son pays a tendance à se réduire comme peau de chagrin.

Reste à savoir comment le secteur marocain de la volaille accueillera cette nouvelle et comment le marché réagira..

 

Par Nabila Kandili

 

Actu-maroc.com

Commentaires