Maison A la une RETOUR SUR LE MEURTRE D’UNE BELGE AU QUARTIER AGDAL A RABAT

RETOUR SUR LE MEURTRE D’UNE BELGE AU QUARTIER AGDAL A RABAT

1491
0
PARTAGER

L’on se souvient du meurtre atroce d’une ressortissante belge le 30 mars dernier au quartier Agdal à Rabat.  Mélanie, c’est son nom, ou du moins c’est ainsi qu’elle se faisait appeler, ne savait pas que son ex mari, un homme très violent, l’attendait à la sortie d’une pharmacie pour se venger d’un divorce mal assumé pendant des années au cours desquelles il allait mûrir sa vengeance et se préparer à passer à l’acte.

Lui sautant dessus à l’improviste et lui mettant la main sur la bouche pour l’empêcher de crier en pleine rue, l’agresseur qui était armé d’un couteau se mit à lui asséner pas moins de 13 coups en visant le cou et le cœur pour ne lui laisser aucune chance de survie. Contrairement à ce qui avait été rapporté et selon la version d’une amie proche de la victime, son enfant en bas âge ne se trouvait pas avec elle lors de la mortelle agression contre laquelle les passants n’ont rien pu faire, car ce n’est qu’au moment de la fuite de l’ex mari qu’ils ont pu le maîtriser jusqu’à l’arrivée de la police.

Ces précisions sont importantes pour contredire les versions de la presse belge qui continue de traiter cette affaire en grossissant le trait pour affirmer que la victime avait été abandonnée à son sort dans la rue, en raison du manque de sécurité dans les villes marocaines et de la nonchalance des services de sécurité qui n’auraient intervenu que tardivement pour sauver une ressortissante étrangère.

Le meurtrier avait agressé sa précédente épouse danoise; la condamnant à une infirmité au dos pour le restant de sa vie.

 

Par Mourad Benaddi

 

Actu-maroc.com

Commentaires