Réunion à Madrid sur la diète méditerranéenne avec la participation du Maroc

Réunion à Madrid sur la diète méditerranéenne avec la participation du Maroc

126
0
PARTAGER

L’Espagne, le Maroc, la Grèce et l’Italie, qui avaient présenté une candidature commune pour l’inscription de la diète méditerranéenne au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, ont décidé, à cette occasion, d’examiner la possibilité de faire adhérer d’autres pays de la Méditerranée aux efforts de promotion de cet art de vivre ancestral.

Il s’agit de la conclusion centrale de cette réunion, tenue lundi, à laquelle ont pris par des délégations de ces quatre pays, souligne le ministère espagnol de la Culture, dans un communiqué.

Les représentants de ces pays ont décidé de la mise en place d’une stratégie d’action pour le processus d’élargissement de cette candidature à d’autres pays, selon la même source.

Ils ont établi, à ce propos, un calendrier pour la tenue d’autres réunions axées sur cette question, ainsi que pour le développement de propositions et d’initiatives destinées à consolider leur coopération visant à sauvegarder et promouvoir ce patrimoine immatériel important partagé par les peuples de la Méditerranée.

Les participants ont rappelé, dans le même contexte, l’importance des réunions de coordination tenues à Rabat, Barcelone, Athènes, Chefchaouen et Cilento (Italie), qui ont abouti à l’inscription de la diète méditerranéenne au patrimoine culturel immatériel de l’humanité à l’UNESCO.

La diète méditerranéenne a été inscrite, en novembre 2010, au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Le Maroc y est représenté par la ville mythique de Chefchaouen qui, avec ses consÂœurs Soria (Espagne), Coron (Grèce) et Cilento (Italie), avaient présenté, en mars de la même année, une candidature commune pour l’inscription de cet art de vivre à ce patrimoine. « 

La diète méditerranéenne se caractérise par un modèle nutritionnel demeuré constant dans le temps et l’espace et dont les principaux ingrédients sont l’huile d’olive, les céréales, les fruits et légumes frais ou séchés, une proportion limitée de poisson, produits laitiers et viande, et de nombreux condiments et épices « , avait souligné l’UNESCO à cette occasion.

Mais la diète (du grec diaita ou mode de vie) méditerranéenne recouvre beaucoup plus que la seule nourriture, avait ajouté l’institution onusienne, relevant qu’elle favorise les contacts sociaux et les repas collectifs qui sont la clé de voûte des coutumes sociales et des événements festifs.
_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires